Un jour, une idée

Le WWF propose un camp d’été pour les enfants… et les parents!

L’ONG prévoit, pour la deuxième année consécutive, un camp d’une semaine dans le canton de Neuchâtel. La particularité: on y participe en famille

Découvrir les secrets de la nature, avec ses enfants et entre adultes. C’est ce que propose le WWF dans son camp Nature en famille qui aura lieu cet été en juillet à Tête-de-Ran, dans le canton de Neuchâtel. Les participants seront donc des enfants de 2 à 5 ans, mais aussi leur père, leur mère, leur grand-mère ou leur parrain! Bref, ce séjour, proposé pour la deuxième année consécutive, a la particularité de rassembler plusieurs générations dans un chalet avec, pour chaque famille, sa propre chambre.

«C’est un concept qui fonctionne bien en Suisse alémanique, et le WWF nous a demandé de voir s’il existait un intérêt aussi» de ce côté-ci de la Sarine, indique Joëlle Von Ballmoos, responsable des camps d’été du WWF en Suisse romande et cocréatrice du projet avec deux autres monitrices.

Une expérience sécurisante

Quel intérêt de mélanger, dans un camp d’été, parents et enfants? «C’est une première expérience pour un petit, mais vécue avec ses proches, c’est sécurisant, répond-elle. Et pour les parents, c’est aussi l’occasion de vivre quelque chose de nouveau. En voyant les camps que nous proposons, ils nous disent parfois: «Dommage que ces offres n’existent pas pour nous!» Et c’est aussi l’occasion de faire des activités qu’ils pourront reproduire en famille après le séjour.»


Ces activités, justement, sont presque toutes en lien avec la nature, raconte la responsable. «Nous sommes beaucoup dehors, pour faire des balades, des chasses aux trésors, un jeu de Memory avec des éléments naturels ou encore écouter des histoires mystérieuses dans les bois.»

Mais les organisateurs tiennent aussi à des moments séparés: entre enfants du même âge, et entre parents. Pendant la sieste des tout-petits par exemple, un moniteur peut faire de la pâte à tresse avec les plus grands, tandis que les adultes apprennent à fabriquer des déodorants naturels. «Et pour les parents, nous prévoyons des moments sans activités particulières ni enfants, ajoute Joëlle von Ballmoos. Cela fait du bien aussi, on les voit souvent discuter à bâtons rompus.»


Nature en famille, Tête-de-Ran (NE), du lu 22 au sa 27 juillet, adultes 450 fr., enfants 90 fr., places disponibles, inscriptions ouvertes jusqu’au lu 3 juin. Tous les articles de la rubrique «Un jour, une idée».

Publicité