Présent dans tous les dressings, le t-shirt blanc à col rond naît aux Etats-Unis au début du XIXe siècle comme sous-vêtement des ouvriers et des paysans, avant d’être accaparé par les Marines. Dans les années 1950, Hollywood va même le propulser au rang de vêtement haut de gamme, grâce aux inoubliables Marlon Brando ou James Dean.

C’est ainsi à cette pièce indémodable que s’attaque la start-up WYT, guidée par Christian Gschwend (ci-dessus). A 31 ans, il n’est pas à son premier essai car en 2017, il a déjà lancé, avec trois amis, Kaisin, une chaîne de restaurants proposant des poke bowls hawaïens.

Inauguré à la fin de décembre grâce au soutien de la Swiss Startup Factory, son e-shop WYT propose des t-shirts à 40 francs qui peuvent être renvoyés à l’expéditeur une fois usés, et l’on en reçoit alors un autre, pour 30 francs, soit 25% moins cher. «Si l’on devait respecter les marges habituelles de vente, le premier prix aurait dû être de 90 francs. On a réussi à proposer de la haute qualité à un prix compétitif. Après de nombreuses recherches, j’ai déniché une usine basée à Porto.»

Cette usine, au Portugal, fonctionne grâce à des énergies renouvelables, pour un cycle de production durable. Les t-shirts sont composés à 50% de coton recyclé provenant de t-shirts usagés et à 50% de coton bio. «Par rapport à un t-shirt standard, on arrive à réduire de 90% la consommation d’eau et de 60% les émissions de CO2.» Même si ces résultats sont positifs, la culture du coton demeure très gourmande en eau, ce qui motive le jeune entrepreneur à discuter déjà avec des producteurs d’autres fibres végétales, notamment à base d’algues ou d’orties.

«Le rôle de WYT est de devenir pionnier dans la démocratisation d’un système circulaire applicable à la mode. Nous envisageons même d’impliquer d’autres acteurs du secteur afin de créer ensemble un plus grand volume d’habits recyclés de haute qualité. WYT pourrait ainsi évoluer en une sorte de plateforme.» D’autres produits vestimentaires en coton sont déjà en production, tels des sous-vêtements ou des ensembles sportifs composés de sweaters et de pantalons. WYT collabore avec la start-up suisse Kickbag, qui fabrique des emballages réutilisables pour recevoir et renvoyer les t-shirts, en PET recyclé.

WYT, The Circular° T-shirt, frais de port gratuits en Suisse.