L’OCG en pleine romance lyrique

Pour ouvrir les feux de sa saison, Arie van Beek a concocté une affiche de choix. La mezzo-soprano Eve-Maud Hubeaux est accueillie en soliste pour interpréter des pièces faisant appel à des registres différents. Avec les somptueux Wesendock Lieder de Wagner, pour voix d'alto et orchestre de chambre dans l'orchestration de Hans Werner Henze, la chanteuse utilisera le bas de son étendue vocale. Avec Rosamunde de Schubert, pour soprano, chœur et orchestre, elle élèvera sa tessiture. Et avec la création mondiale commandée par l'OCG à Blaise Ubaldini, Abendlied, elle offrira une teinte nocturne à son timbre. Un programme nourrissant dont l'ouverture de Fledermaus de Strauss constitue une alléchante mise en oreille. Et pour tenir la partie chorale, l'Ensemble vocal de Lausanne a été invité comme deuxième «soliste» de la soirée. Belles promesses.

Publicité