A chaque période de crise, les investisseurs se tournent à nouveau vers l'or, valeur refuge par définition. De moins de 750 dollars l'once (31,1 grammes) le 11 septembre dernier, le métal précieux s'est ainsi envolé à 900 dollars le 29 septembre, pour retomber à 830 dollars vendredi. L'or est donc un placement très volatil. Investir dans le métal précieux implique aussi des difficultés pratiques. Acheter de l'or sous forme physique entraîne des coûts. En outre, un placement en or ne rapporte pas d'intérêts. Aujourd'hui, une multitude de produits, tels que des certificats ou ETF («exchange traded funds») permettent d'investir dans l'or. Mais attention à l'émetteur du produit. En cas de faillite de ce dernier, l'investisseur ressort bredouille.