En collaboration avec le Mamco, la Villa Bernasconi, à Lancy, évoque la figure de l'automate, à travers des interventions contemporaines. Pièce archaïque ou petit robot, l'automate est un objet ambigu, chargé de rêves, de féerie ou d'inquiétude. Baptisée Magnus, l'exposition aborde cette matière fluctuante, mobile, avec des sculptures animées, des machines anthropomorphes, des images de synthèse, qui nous amènent à questionner notre rapport à la technique. Le temps est une composante de l'automate (Time Machine d'Ann Lislegaard), de même que la répétition de mêmes gestes ou l'instabilité (Girouettes d'Aloïs Godinat). Avec des œuvres d'Amy Granat et Olivier Mosset, de Matt Mullican, Jean-Frédéric Schnyder, Delphine Reist et d'autres.