Jamais autant d’êtres humains n’avaient été placés en quarantaine. Les autorités chinoises ont mis Wuhan – épicentre d’une épidémie d’un nouveau type de coronavirus – et les villes de Huanggang et d’Ezhou à l’isolement. Vingt millions de Chinois sont ainsi coupés du monde face à l’avancée d’une épidémie qui a déjà fait 17 morts et touché plus de 600 personnes. Le virus, apparu dans un marché aux poissons et aux animaux sauvages de Wuhan mi-décembre, s’est propagé à la plupart des provinces chinoises, Hongkong, Macao et une dizaine de pays.

Dans la nuit de mercredi à jeudi, la ville de Wuhan a annoncé la fermeture de tous les réseaux de transport, poussant des milliers de personnes à se précipiter à la gare et à l’aéroport avant l’application de la mesure dès 10h le lendemain matin. Dans l’après-midi, les autoroutes ont également été coupées. Les habitants qui restent n’ont d’autre choix que de se presser dans les magasins pour s’approvisionner avant les fêtes du Nouvel An lunaire ce vendredi.