Schengen

La Slovénie fustige les bouchons aux frontières extérieures de Schengen

Ces encombrements à la frontière entre la Croatie et la Slovénie sont dus aux contrôles systématiques aux frontières. Les deux pays vont proposer des changements à l’UE

Les encombrements monstres à la frontière entre la Croatie et la Slovénie résultant des contrôles systématiques aux frontières extérieures de l’espace Schengen sont «insupportables», a affirmé dimanche le premier ministre slovène Miro Cerar.

«La mise en œuvre de la directive de l’UE sur la frontière avec la Croatie a créé des conditions totalement insupportables ces derniers jours», a estimé Miro Cerar dans une déclaration sur Twitter.

Lire aussi: La Slovénie se réserve le droit de fermer sa frontière aux migrants

Le premier ministre a précisé qu’il s'«était entretenu samedi avec son homologue croate Andrej Plenkovic et qu’ils avaient tous deux «convenu que la situation était inacceptable. La Slovénie et la Croatie formuleront des propositions à la Commission européenne pour modifier de manière adéquate ce régime le plus tôt possible», a ajouté Miro Cerar.

La consultation de bases de données à l’entrée de «combattants étrangers»

L’introduction de contrôles systématiques aux frontières extérieures de l’espace Schengen provoque depuis vendredi des bouchons monstres aux passages entre la Slovénie et la Croatie, un axe de transit majeur pour les vacanciers dans les Balkans.

Proposés par la Commission européenne après les attentats de Paris du 13 novembre 2015 et entrés en vigueur vendredi, ces contrôles systématiques ciblent les «combattants étrangers» se rendant en Irak et de Syrie ou en revenant. Le nouveau règlement prévoit la consultation de bases de données pour toutes les personnes traversant la frontière Schengen.

Publicité