Le Brésilien Jair Bolsonaro sera-t-il de la partie? Et invitera-t-on également le Hongrois Viktor Orban ou le Turc Recep Tayyip Erdogan? Joe Biden dresse peut-être déjà la liste des participants pour le Sommet de la démocratie qu’il entend organiser l’année prochaine et au cours duquel il s’agira de «renouveler l’esprit et les objectifs des nations du monde libre». Car l’année 2021 doit s’annoncer comme celle du renouveau démocratique et le président élu américain, qui prendra les commandes le 20 janvier, s’en veut le garant.

Lire aussi notre éditorial: 2020, ou l’examen manqué