Au cours de la semaine précédant le second tour de l'élection présidentielle française, nous revenons sous les hauts-lieux du quinquennat d'Emmanuel Macron.

Les Français n’en croient pas leurs oreilles: le 16 mars 2020, à 20h, Emmanuel Macron leur annonce solennellement un confinement général, sans jamais prononcer le mot. Fini, le temps pourtant si proche où l’on se moquait des Chinois dans la même situation. Il y avait pourtant eu des signes annonciateurs: le 12 mars, le président français avait annoncé la fermeture des crèches, écoles, collèges et universités. Deux jours plus tard, le premier ministre Edouard Philippe avait décrété la fermeture de tous les lieux publics «non indispensables», et donc de tous les bars et restaurants. Seul le premier tour des élections municipales avait été épargné le 15 mars, mais seulement 55,3% des électeurs s’étaient déplacés, sans masque (il n’y en avait pas) et parfois la peur au ventre.