Environ 200 personnes seraient ensevelies à Niteroi, près de Rio, après un glissement de terrain mercredi soir, a annoncé jeudi à l’AFP le chef des pompiers, Pedro Machado. Les secours jugent très faibles les chances de retrouver des survivants.

«D’après le témoignage de voisins, quelque 200 personnes seraient ensevelies sous les décombres, mais c’est imprécis, cela peut être plus», a précisé Pedro Machado.

Il a confirmé que six corps avaient été retirés pendant la nuit après le glissement de terrain dans la favela Morro do Bumba, à Niteroi, une ville reliée à Rio par un pont de 15 km au-dessus de la mer.

Selon un journaliste de l’AFP, un énorme pan de colline a cédé sur 700 mètres, engloutissant tout sur son passage dont une cinquantaine de maisons.

Cette nouvelle tragédie porte à au moins 150 le nombre des personnes ayant trouvé la mort dans l’Etat de Rio à la suite des pluies torrentielles de lundi et mardi qui ont provoqué inondations et éboulements de terrain