L’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), basé à Londres, a indiqué avoir été informé par un militant sur le terrain qui avait «vu les corps de 34 civils, enlevés par les Shabiha lundi, sur une place dans le quartier Al- Zahra, favorable au régime». Les civils ont été enlevés dans plusieurs «quartiers anti-régime» de Homs.

Par ailleurs, sept civils ont été tués lundi par les forces de sécurité à Homs, haut lieu de la contestation contre le régime du président syrien Bachar al-Assad, alors qu’une cinquantaine d’étudiants ont été arrêtés ces derniers jours, selon des militants.

Malgré les pressions occidentales et arabes, la répression se poursuit sans relâche en Syrie. Selon un dernier bilan de l’ONU fourni vendredi, elle a fait au moins 4000 morts depuis la mi-mars dans le pays.