■ L’essentiel

La Suisse entame sa semaine de vaccination. De Genève à Berne, les cantons multiplient les actions pour informer la population.

Lire sur ce sujetRéticence, manque de personnel: les résultats incertains de la semaine de la vaccination

Les Etats-Unis rouvrent ce jour leurs frontières aux voyageurs de l’espace Schengen, ainsi qu’à ceux de la Grande-Bretagne, l’Irlande, la Chine, l’Inde, l’Afrique du Sud, l’Iran et le Brésil.

Retrouvez notre suivi de la journée de dimanche.

 


■ «Oui à la vaccination – Non au certificat Covid»

Un comité «Vaccinés contre le certificat Covid» a présenté ce lundi devant les médias ses arguments contre le certificat et pour un «non» à la loi Covid, soumise en votation le 28 novembre.

«Le certificat est une mauvaise solution pour sortir de la crise, a déclaré le comité, pour qui le document «politise» la vaccination au lieu de la justifier médicalement.

Ce comité comprend notamment Frank Scheffold, professeur de physique à l'Université de Fribourg, et le Parti Pirate. «Nous sommes l'un des rares comités à être pour la vaccination et contre le certificat. La stratégie du certificat est une imposture. Elle n'est pas efficace pour combattre la pandémie, selon Frank Scheffold. Depuis l'introduction de son exigence, on a vacciné au maximum 100'000 à 200'000 personnes de plus que ce que l'on aurait pu attendre de toute façon, dit-il. Le certificat a mis les gens en colère au lieu de les motiver à se faire vacciner».


■ Risque de myocardite et péricardite confirmé mais peu fréquent

Les vaccins à ARN messager contre le Covid-19 accroissent le risque de myocardite et péricardite. Celui-ci est toutefois peu fréquent et ne remet pas en cause le bénéfice de la vaccination, souligne lundi une vaste étude française, menée par la structure Epi-Phare, qui associe l’Assurance maladie (CNAM) et l’Agence du médicament (ANSM) sur 919 cas de myocardites et 917 cas de péricardites. Ces risques apparaissent plus marqués, même si peu élevés, chez les hommes de moins de 30 ans, en particulier après la deuxième dose de Moderna. La vaccination par ce dernier serait ainsi à l’origine de 132 cas de myocardite supplémentaires par million de doses administrées. Chez les femmes de moins de 30 ans, l’excès de myocardites attribuables à la deuxième dose de Moderna serait de l’ordre de 37 par million de doses.

Quant au risque de péricardite, il apparaît lui aussi plus marqué après le vaccin Moderna chez les moins de 30 ans, en particulier après la deuxième dose qui serait à l’origine d’un excès de cas d’environ 18 par million de doses chez les jeunes hommes. Aucun décès n’a été rapporté parmi les personnes hospitalisées pour ces affections quand elles suivent la vaccination. «Quand on met en balance l’efficacité des vaccins contre les formes graves du Covid-19 (évaluée à environ 90%) et ces risques existants mais peu fréquents, et à l’évolution favorable, le rapport bénéfice-risque des vaccins n’est pas remis en cause», assure à l’AFP Mahmoud Zureik, directeur de la structure Epi-Phare.


■ Le cocktail d’anticorps de Roche a un effet prolongé contre le Covid-19

Le groupe pharmaceutique Roche a fait état lundi d’une «protection longue durée» contre le coronavirus de son cocktail d’anticorps Regen-Cov (casirivimab et imdevimab), développé par son partenaire américain Regeneron. Une dose unique de 1200 mg du traitement réduit de 81,6% le risque de contamination au Covid-19 sur une période de deux à huit moins selon une étude de phase 3. Sur une période de huit mois, l’étude n’a comptabilisé aucune hospitalisation liée à ce virus, contre six dans le groupe ayant reçu un placebo.

L’Agence américaine des médicaments (FDA) a octroyé en novembre 2020 une autorisation temporaire au Regen-Cov et a attribué en octobre 2021 une désignation d'«examen prioritaire». En février de cette année, Regeneron a reçu du principal comité consultatif de l’Agence européenne des médicaments, le CHMP, un avis positif pour son cocktail d’anticorps contre le coronavirus.


■ La Suisse compte plus de 6000 nouveaux cas en trois jours

La Suisse compte lundi 6649 cas supplémentaires de coronavirus en 72 heures, selon les chiffres de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP). On déplore neuf décès supplémentaires et 53 malades ont été hospitalisés.

Durant les dernières 72 heures, les résultats de 81 420 tests ont été transmis, indique l’OFSP. Le taux de positivité s’élève à 8,17%. Par rapport à la population âgée de plus de 12 ans (âge minimum pour la vaccination en Suisse), la part des personnes entièrement vaccinées se monte à 73,19%.


■ Le coronavirus a eu des effets sur la grippe saisonnière en 2020/2021

Par rapport aux dernières saisons, il y a eu beaucoup moins de cas de suspicion de grippe signalés. Au cours de la dernière grippe saisonnière, on estime qu’environ 182 000 personnes se sont rendues à une consultation auprès d’un médecin pour une affection grippale. Cela représente 2,1% de la population. L’incidence hebdomadaire maximale a été de 145 consultations pour 100 000 habitants, alors qu’elle était d’au moins 306 au cours des cinq dernières années, selon le bulletin hebdomadaire de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) publié lundi.

Durant la saison 2020/21, seuls 41 cas de grippe confirmés en laboratoire ont été déclarés par le biais du système de déclaration obligatoire. Ce nombre est nettement plus bas que les valeurs des saisons passées (11 504 cas enregistrés pour la saison 2019/20 et 13 412 cas pour la saison 2018/19).

Bon nombre de patients présentant des symptômes de grippe étaient en réalité atteints du Sars-Cov-2. Il y a également lieu de supposer que la pandémie et les recommandations de dépistage pour le Covid-19 ont modifié le comportement de la population en matière de consultations médicales, ce qui a également eu une incidence sur les données.


■ Taux d’incidence record sur sept jours en Allemagne

Le taux d’incidence mesurant le nombre de nouveaux cas de coronavirus par 100 000 habitants en Allemagne a atteint lundi 201,1 sur les sept derniers jours, un niveau record depuis le début de la pandémie il y a un an et demi. Le chiffre a été publié par l’institut de veille sanitaire Robert Koch (RKI).

Le dernier record s’élevait à 197,6, battu le 22 décembre 2020. Alors que bien plus de personnes sont aujourd’hui vaccinées, le taux de vaccination stagne néanmoins sous les 70%. Les autorités ont appelé ces derniers jours la population à se mobiliser.


■ Les conseillers fédéraux lancent un appel sur les réseaux sociaux

Les sept membres du Conseil fédéral ont lancé lundi matin la semaine nationale de vaccination par des appels vidéo sur Twitter. Ils ont rappelé que la piqûre permet de sortir de la pandémie et représente un signe de solidarité avec les personnes vulnérables.

Le conseiller fédéral UDC Ueli Maurer, qui s’est plusieurs fois distancé des décisions du Conseil fédéral, a lui aussi participé à l’opération.


■ Les Etats-Unis rouvrent enfin leurs frontières aux voyageurs vaccinés

Les Etats-Unis rouvrent lundi leurs frontières terrestres et aériennes aux voyageurs vaccinés contre le Covid-19, après vingt mois de restrictions particulièrement mal vécues en Europe ou chez les voisins mexicains et canadiens.

Familles séparées, relations d’affaires perturbées, ambitions professionnelles contrariées: le «travel ban» imposé par Donald Trump au début de 2020, puis confirmé par son successeur Joe Biden, a été très critiqué et il est devenu emblématique des bouleversements provoqués par la pandémie. «Cela a été si dur», «j’ai tout simplement envie de voir mon fils», confie Alison Henry, une Britannique de 63 ans qui s’envolera lundi pour le retrouver chez lui, à New York. A la frontière avec le Canada, une file de voitures se formait ce lundi.


■ Les cantons inventifs pour la semaine de la vaccination

Vaccination sur l’eau, information via Facebook live, tombola ou piqure sous hypnose: certains cantons se montrent créatifs en vue de la semaine de la vaccination qui débute ce jour. Objectif: convaincre les réticents pour éviter une surcharge hospitalière.

Lire aussi: Vaccination: une semaine en guise de rappel

Point d’orgue de la semaine, la tournée «Back on Tour», avec notamment Stress, Sophie Hunger et Stefanie Heinzmann, qui sera lancée mardi à Berne en présence du président de la Confédération Guy Parmelin. Elle passera également par Thoune, Lausanne (mardi), Sion (mercredi), St-Gall et Lucerne. Il sera possible de se faire vacciner sur place. Le nombre de spectateurs sera limité. Dès ce lundi, les cantons vont multiplier les actions pour informer la population, tandis que les unités de vaccination mobile doivent entrer en action dans les quatre coins du pays.


■ En France, les écoliers priés de remettre le masque dans 39 départements

Avec la reprise du Covid, les élèves de l’école primaire remettent le masque dans 39 départements. Cette décision gouvernementale est justifiée par la recrudescence de l’épidémie. Annoncé par le porte-parole du gouvernement français Gabriel Attal, le retour du masque à la faveur de la rentrée des vacances de la Toussaint vise «les départements où le taux d’incidence s’est malheureusement restabilisé au-dessus de 50 pour 100 000 habitants».

Sont concernés par ordre alphabétique l’Ain, les Hautes-Alpes, les Ardennes, l’Aveyron, le Cher, la Corrèze, la Haute-Corse, les Côtes-d’Armor, la Creuse, la Drôme, l’Eure-et-Loir, le Gers, l’Ille-et-Vilaine, l’Indre-et-Loire, l’Isère, le Loir-et-Cher, la Haute-Loire, la Loire-Atlantique, le Lot, le Lot-et-Garonne, le Maine-et-Loire, le Morbihan, la Moselle, le Nord, l’Oise, les Pyrénées-Atlantiques, les Hautes-Pyrénées, les Pyrénées-Orientales, le Bas-Rhin, le Haut-Rhin, la Sarthe, la Savoie, la Seine-et-Marne, les Deux-Sèvres, le Tarn, le Tarn-et-Garonne, le Var, la Vendée et la Vienne.