Cette opération dans le district de Bahramcha qui fait partie de la province méridionale du Helmand, bastion des talibans, a été «achevée avec succès aujourd’hui» dimanche, a précisé le ministère dans un communiqué. Selon ce communiqué, «soixante-trois terroristes ont été tués» et plus de 16 tonnes de drogues, surtout de l’opium, ainsi qu’un «grand nombre» d’armes et de munitions ont été saisies par une unité de commandos afghane anti-drogue soutenue par des forces de l’Otan.

Deux laboratoires clandestins pour transformer l’opium en héroïne ont été détruits. Voisin de la province de Kandahar, berceau des talibans, le Helmand est la plus importante région afghane de culture du pavot, matière première de l’opium et de l’héroïne.

Une offensive de grande ampleur est en cours depuis plusieurs mois dans ces régions du sud pour y asseoir le contrôle du gouvernement central de Kaboul. Les commandos afghans ont aussi libéré dix villageois enlevés par les talibans qui les accusaient de travailler pour le gouvernement, et arrêté dix rebelles et trafiquants de drogue, ajoute le communiqué.

Ravagé par trente ans de guerre, l’Afghanistan est le plus important fournisseur d’héroïne au monde, avec une valeur estimée jusqu’à trois milliards de dollars par an, de l’argent qui alimente l’insurrection islamiste.