Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Une épaisse fumée noire s’échappait des fenêtres et s’élevait au-dessus du toit de cet imposant bâtiment blanc et beige, plusieurs heures après le début de l’incendie. /AFP
© HO

Russie

Au moins 64 morts dans l’incendie d’un centre commercial en Sibérie

L’incendie s’est déclaré dans un centre commercial très fréquenté de Kemerovo, en Sibérie occidentale, dimanche en début d’après-midi. Une enquête pour «violation des règles de sécurité ayant entraîné la mort par imprudence d’au moins deux personnes» a été ouverte

Au moins 64 corps ont été retrouvés après l’incendie qui a ravagé dimanche un centre commercial à Kemerovo, en Sibérie occidentale. On déplore aussi 48 blessés. Quatre personnes ont été arrêtées lundi, dont le directeur du complexe. Onze personnes étaient toujours hospitalisées lundi, dont un garçon de 11 ans dans un état grave.

La ville de Kemerovo se trouve au cœur d’une région de houillères de Sibérie occidentale, à 3600 kilomètres à l’est de Moscou.

Etages supérieurs toujours en feu

L'incendie, l'un des plus meurtriers depuis la fin de l'Union soviétique, s'est déclaré dimanche après-midi. Le feu s'est propagé dans les étages supérieurs du centre commercial, qui comprend un complexe de salles de cinéma et une aire de jeu pour enfants.

Les services d'urgence ont dit avoir éteint le feu, avant d'annoncer qu'il était reparti. Les pompiers ont encore des difficultés à atteindre les étages supérieurs parce que le toit du bâtiment s'est effondré. Les images des chaînes diffusées lundi par les chaînes de télévision montraient une épaisse fumée noire s'échappant du bâtiment.

Portes coupe-feu fermées

Les autorités locales ont annoncé un deuil de trois jours dans cette ville de près de 550 000 habitants. Elles ont également indiqué avoir trouvé de «nombreuses violations» des normes de sécurité dans le centre commercial, parmi lesquelles une absence de signalisation en cas d'incendie et des sorties de secours fermées à clé dans le cinéma où s'est déclaré l'incendie.

«La question est la suivante: pourquoi les portes étaient-elles fermées?», s'est indigné le vice-gouverneur de la région, Vladimir Tchernov, cité par l'agence TASS.

Des images vidéo tournées à l'intérieur du centre commercial après le début de l'incendie montrent effectivement un groupe de personnes dans un escalier rempli de fumée qui essaie d'ouvrir une porte coupe-feu bloquée. Selon des témoins cités par les médias, l'alarme incendie ne s'est pas déclenchée et nombre de personnes se sont retrouvées prises au piège parce que des portes étaient bloquées.

Quatre interpellations

Inauguré en 2013, le centre commercial, ancienne fabrique de pâtisseries reconvertie, disposait de peu de fenêtres et de portes. Anna Kouznetsova, responsable russe chargée du droit des enfants, a estimé que cet incendie était dû à l'incompétence. Elle a indiqué qu'il y avait dans le pays nombre de centres commerciaux du même genre.

«Les patrons de centres commerciaux d'autres régions doivent, sans attendre les contrôles de routine, se demander: Avons-nous fait tout ce qu'il faut pour garantir qu'une chose pareille ne puisse pas se produire ici?», a-t-elle déclaré.

Quatre personnes ont été interpellées dans le cadre de l'enquête, parmi lesquelles des propriétaires de commerces du centre commercial. Le Comité d'enquête de la Fédération, chargé des infractions les plus graves en Russie, a fait savoir qu'il voulait interroger le principal propriétaire du centre.

Tous les ans, de nombreuses personnes périssent dans des incendies en Russie, qui souffre d'infrastructures en piteux état datant souvent de l'époque soviétique et où les mesures de sécurité sont observées de manière laxiste. En août 2016, au moins 16 travailleurs immigrés d'Asie centrale avaient trouvé la mort dans l'incendie d'un entrepôt d'imprimerie au nord de Moscou.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo monde

La Corée du Nord organise le plus grand show du monde. Mais pourquoi?

Cela faisait 5 ans que le pays adepte des grandes démonstrations de force n'avait plus organisé ses «jeux de masse», où gymnastes et militaires se succèdent pour créer des tableaux vivants devant plus de 150 000 spectacteurs. Pourquoi ce retour?

La Corée du Nord organise le plus grand show du monde. Mais pourquoi?

n/a