L’essentiel

L’OFSP s’attend à ce que les capacités des hôpitaux soient dépassées dans les prochaines semaines. Dès lundi, une campagne sera lancée afin que la population puisse savoir en quelques clics si elle doit faire un test ou non.

Dès lundi également, des tests rapides seront disponibles gratuitement en pharmacie et dans les cabinets médicaux. Ils sont recommandés pour les personnes symptomatiques depuis moins de quatre jours mais pas pour les groupes à risques.

Le pays comptabilise ce jour 9207 nouveaux cas, 52 décès et 279 hospitalisations supplémentaires. Les cantons ont pris tour à tour des mesures de plus en plus drastiques. Neuchâtel limite encore les rassemblements tandis que Fribourg et le Jura déclarent respectivement l’état situation extraordinaire et l’état de nécessité.

Le canton de Vaud, quant à lui, a décidé de se calquer sur les annonces du gouvernement fédéral.

A ce sujet, lire: Nouvelles mesures en Suisse romande contre le covid

Retrouvez  notre suivi de la journée d’hier.


■ Le Conseil fédéral appelle la population à agir dans une vidéo

Les sept membres du Conseil fédéral ont appelé la population suisse à respecter les mesures prises pour lutter contre le coronavirus. Une vidéo Youtube a été publiée vendredi.

Les infections augmentent «rapidement et fortement», lance la présidente de la Confédération Simonetta Sommaruga en ouverture de la vidéo. «Nous devons réagir. Nous savons ce qu’il faut faire: respecter les distances et se laver les mains», ajoute le ministre de la santé Alain Berset.


■ Les tests rapides seront disponibles gratuitement dès lundi

Les tests rapides seront disponibles dès lundi dans les pharmacies et les cabinets médicaux. Ils seront gratuits et donneront des résultats en quinze minutes, a indiqué Virginie Masserey, cheffe de la section contrôle de l’infection de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) vendredi.

Les résultats des tests seront ensuite automatiquement transmis à l’OFSP. Ces tests rapides sont recommandés pour les personnes qui ont des symptômes depuis moins de quatre jours, mais pas pour les groupes à risques.

En comptant les tests rapides, quelque 50 000 tests seront ainsi disponibles quotidiennement. Et d’ajouter que ces tests rapides permettront d’augmenter considérablement les capacités et de faciliter l’accès aux tests.


■ La Pologne ferme les cimetières pendant la Toussaint

Le gouvernement polonais a annoncé vendredi la fermeture des cimetière pendant trois jours, autour de la Toussaint, pour freiner la flambée de nouvelles contaminations dans ce pays. Habituellement à cette occasion les Polonais se rendent en masse dans les cimetières pour visiter les tombes de leurs proches.

«C’est profondément ancré dans la tradition polonaise mais comme cela comporte un risque énorme alors j’ai décidé que la tradition est moins importante que la vie», a dit le premier ministre Mateusz Morawiecki lors d’une conférence de presse.

Depuis huit jours, l’ensemble de la Pologne est considéré comme une «zone rouge», ce qui implique des restrictions sur tout le territoire.


■ L’Union européenne fait marche arrière

L’UE a fait marche arrière sur le financement des transferts de patients hospitalisés d’un pays à l’autre, précisant que la somme de 220 millions d’euros annoncée la veille n’était pas nouvelle et que seulement 20 millions de ce montant y étaient dédiés.

Lire à ce sujet: L’Union européenne mobilise 220 millions d’euros pour transférer des patients du Covid-19 entre pays

«La Commission (européenne) a annoncé ce soir que nous mettrons 220 millions d’euros à disposition pour financer des transferts transfrontaliers de patients (hospitalisés) là où ce sera nécessaire», avait déclaré jeudi la présidente de l’exécutif européen, Ursula von der Leyen, à l’issue d’un mini-sommet des Vingt-Sept consacré à la pandémie.

Interrogés vendredi par la presse, des porte-paroles de la Commission ont reconnu vendredi que cette somme n’était en réalité pas nouvelle: elle correspond au «paquet mobilité» dévoilé par l’UE en juin… mais destiné à financer trois missions différentes.

Selon la répartition initiale, quelque 100 millions d’euros étaient prévus pour couvrir le coût d’importation d’équipements médicaux; 100 autres millions devaient financer le transfert de personnel soignant et les coûts opérationnels de capacités médicales mobiles; et seulement 20 millions d’euros étaient prévus pour les transferts de patients entre Etats membres de l’UE.

«L’UE a mis à disposition 220 millions d’euros pour ces trois objectifs […] Pour autant, il n’y a pas de divisions, pas de limitation […] Autant que je comprenne, on peut donc aller au-delà de cette somme de 20 millions pour les transferts de patients», a expliqué un porte-parole lors d’un point de presse vendredi.

Alors que la deuxième vague menace de saturer les capacités hospitalières, «la question du transfert transfrontalier de patients revient sur la table. […] Il était important de repréciser qu’il y a de l’argent pour les financer», a justifié un autre porte-parole.


■ Les entreprises culturelles en difficulté

Toutes les entreprises culturelles ne pourront pas survivre à cette 2e vague

Isabelle Chassot, directrice de l’Office fédéral de la culture

Avec les dernières décisions prises par Berne, les acteurs culturels disposent pourtant de nouveaux moyens, notamment pour adapter leur offre. La loi Covid octroie des moyens au secteur culturel, a rappelé vendredi Isabelle Chassot, directrice de l’Office fédéral de la culture lors du point de presse des experts de la Confédération. Dès la semaine prochaine, via les portails des cantons, un théâtre peut par exemple solliciter des fonds pour transformer son offre et l’adapter aux contraintes liées au Covid.

Le secteur culturel bénéficie d’une panoplie d’aide, passant du chômage partiel, les RHT, aux APG (allocation perte de gain) sans oublier les indemnisations pour les manifestations annulées. Elles sont disponibles par paquets successifs.

Outre les actions de la Confédération, celles des cantons et des communes sont aussi importantes dans ce secteur. Dans ce domaine, «le dialogue est important avec les cantons», selon Isabelle Chassot.


■ Annulation du Derby entre le GSHC et le LHC

«Un joueur de Genève-Servette a été testé positif pour la Covid-19. Toute l’équipe est en quarantaine par mesure de précaution, et le match de ce soir contre Lausanne est reporté. Toute l’équipe et le staff de Genève-Servette vont maintenant être testés pour la Covid-19 immédiatement. Dès que les résultats des tests et un éventuel ordre de quarantaine du médecin cantonal seront connus, une communication sera faite pour les matchs suivants», annonce le club sur son site.


■ La conférence de presse de l’OFSP

En raison de la forte augmentation des cas, il y a des difficultés à tester toutes les suspicions dans les délais. Des retards dans les déclarations sont aussi à noter

Virginie Masserey, cheffe de la section contrôle de l’infection de l’OFSP

Les statistiques de ces derniers jours ont donc tendance à être sous-estimées, a précisé Virginie Masserey. L’évolution est rapide, les courbes des hospitalisations et des décès sont comparables à celles de ce printemps. La courbe de nouveaux cas ne l’est pas en raison du nombre de tests effectués plus important.

Toutes les catégories d’âge sont concernées, mais surtout les personnes âgées. Les enfants sont toujours moins touchés, a noté Virginie Masserey. Tous les cantons ont une incidence supérieure à 400 nouvelles infections pour 100 000 habitants au cours des 14 derniers jours. Le Valais est en tête.

Martin Ackermann, chef de la Task Force scientifique de la Confédération, s’attend à ce que les capacités des hôpitaux soient dépassées dans les prochaines semaines.

Mieux nous nous comportons maintenant, plus cette surcharge sera courte

Si la tendance reste inchangée, les capacités des hôpitaux seront dépassées, a indiqué Martin Ackermann lors d’un point presse vendredi. Les interventions non urgentes sont déjà massivement réduites dans de nombreux endroits et c’est «une intervention massive dans notre système de santé» selon lui. Il a ajouté que les patients atteints de tumeurs, par exemple, devront attendre leur opération.

«Malheureusement, la situation a évolué la semaine dernière comme nous l’avions prévu dans les prévisions», a-t-il noté. Il se réjouit que des mesures aient été prises: «Elles auront un effet», a-t-il dit, mais celui-ci ne sera mesurable que dans 15 jours. Martin Ackermann a donné l’exemple du Valais qui a pris des mesures similaires à celles de la Confédération plus tôt. L’évolution de la situation dans ce canton va montrer l’efficacité des mesures.

Martin Ackermann a également précisé que d’autres restrictions au niveau fédéral pourraient être nécessaires. «Si nous reconnaissons tous la gravité de la situation, nous pouvons l’améliorer», a-t-il déclaré.


■ Vaud se calque aux restrictions annoncées par le Conseil fédéral

Contrairement à d’autres cantons romands, Vaud n’a pas annoncé de mesures beaucoup plus restrictives que celles annoncées par le Conseil fédéral mercredi. Pas de fermeture des restaurants et des bars en vue et leur ouverture est maintenue jusqu’à 23h00. Seules trois nouvelles «petites» mesures ont été décidées:

  • Vaud étend la notion de manifestation privée (10 personnes maximum): en plus de la famille et des amis, elle concerne aussi toutes les manifestations dont les participants sont connus de l’organisateur, y compris dans le milieu associatif. «Le but est d’éviter que des personnes se servent de leur appartenance à une association pour justifier un repas ou un apéro à 50 personnes».
  • S’agissant des manifestations publiques, elles se voient toutes imposer un plan de protection, masque et traçage obligatoires. Au niveau fédéral, seules les manifestations publiques se déroulant à l’extérieur nécessitent un plan de protection mais sans masques ni dispositif d’identification obligatoires.
  • Dans les établissements publics, l’obligation du traçage systématique est maintenue, même si le port du masque et les distances sont respectés. C’est moins souple qu’au niveau fédéral, puisque la Confédération ne prévoit l’identification que si ni les distances ni le port du masque ne peuvent être respectés.

■ Neuchâtel limite les rassemblements à cinq personnes

Le canton de Neuchâtel durcit ses mesures en lien avec la pandémie de Covid-19. Dès lundi dans le canton de Neuchâtel, il sera interdit de se rassembler à plus de cinq personnes, y compris dans le cadre privé. Cette limitation ne concerne pas les enfants de moins de 12 ans.

Le port du masque va devenir aussi obligatoire pour les élèves du cycle 3 de l’école obligatoire, entre la 9e et 11e Harmos, a indiqué vendredi le canton. Le Conseil d’Etat demandera au Grand Conseil, qui se réunit mardi et mercredi, de déclarer à nouveau la situation extraordinaire au plan cantonal.


■ 9207 nouveaux cas en 24 heures

La Suisse compte 9207 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures, selon les chiffres de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP). 52 décès supplémentaires sont à déplorer et 279 malades ont été hospitalisés.

Durant les dernières 24 heures, les résultats de 38 211 tests conventionnels ont été transmis, indique l’OFSP. Le taux de positivité s’élève à 24,10%. Sur les quatorze derniers jours, le nombre total d’infections est de 77 618. Sur les deux dernières semaines, le pays compte ainsi 904,3 nouvelles infections pour 100 000 habitants.

Depuis le début de la pandémie, 154 251 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés en laboratoire sur un total de 1 933 386 tests effectués en Suisse et au Liechtenstein. Le total des décès s’élève à 2037 et le nombre de personnes hospitalisées atteint 6979.

Le pays dénombre par ailleurs 31 410 personnes en isolement et 26 333 individus faisant partie de leurs contacts ont été mis en quarantaine. S’y ajoutent 7438 autres personnes revenant de voyage d’un pays à risque et qui ont dû aussi passer par la case de la quarantaine.


■ A Fribourg, l’état de situation extraordinaire est déclaré

Le Conseil d’Etat in corpore a annoncé le passage du canton en situation extraordinaire et la mise en place de son Organe cantonal de conduite. Il a également sollicité l’appui subsidiaire de l’armée afin de soutenir le HFR.

L’Organe cantonal de conduite (OCC), qui doit proposer au Conseil d’Etat toutes les mesures nécessaires à une prise en charge sanitaire des personnes touchées, sera remis sur pied. Aux côtés des militaires, la protection civile fribourgeoise renforcée d’un détachement de la protection civile vaudoise et de civilistes sera également à l’œuvre dans le canton.


■ Fermeture des bars et restaurants dans le Jura

Le gouvernement jurassien a déclaré l’état de nécessité en adoptant de nouvelles mesures qu’il juge indispensables pour stopper la vague des contaminations. Dès le 2 novembre et jusqu’au 15 novembre:

  • Les manifestations et rassemblements publics ou privés, y compris dans le cercle familial, à l’intérieur comme à l’extérieur, de plus de 5 participants seront interdits.
  • Les bars et les restaurants seront fermés. Idem pour les musées et salles d’exposition, les salles de lecture, notamment des bibliothèques et des archives, les cinémas, les salles de concert, les théâtres, les casinos et salles de jeu, les établissements de loisirs, les centres de sports, piscines, patinoires, fitness et toutes autres installations destinées aux activités sportives à l’intérieur, les établissements de divertissement (déjà interdits par le droit fédéral) ainsi que les établissements à caractère érotique.
  • Interdiction des entraînements, matchs et compétitions du domaine sportif amateur, sauf les entraînements en extérieur de maximum 5 personnes, en respectant les distances et sans contact.
  • Obligation de porter le masque pour les élèves, le corps enseignant et les autres membres du personnel des écoles des degrés 9 à 11 HarmoS (secondaire 1) lors des activités présentielles, sauf exceptions, notamment pour des raisons médicales, auquel cas la distanciation doit être respectée ou une paroi de séparation installée.

■ Durcissement des mesures à Obwald

Le canton d’Obwald limite dès lundi les événements publics à 30 personnes afin de lutter contre le coronavirus. Le but est de réduire le nombre des nouvelles infections et d’alléger le travail de recherche des contacts.

Obwald prend ainsi une mesure plus stricte que celle édictée par la Confédération qui a fixé la limite à 50 personnes. La décision s’applique aux événements publics à l’intérieur comme à l’extérieur. Cette restriction ne s’applique pas aux assemblées politiques, a indiqué vendredi le gouvernement obwaldien.


■ La situation est «tendue et sérieuse» dans les hôpitaux zurichois

La situation est «tendue et sérieuse» dans les hôpitaux zurichois en raison de l’augmentation des hospitalisations causées par le coronavirus. Actuellement, 221 patients sont hospitalisés à cause du virus. D’ici deux semaines, ils pourraient être 800.

Vu l’évolution de la situation actuelle du nombre de cas d’infections, il faut prévoir que les hôpitaux zurichois seront bientôt très sollicités, a déclaré vendredi Jörg Gruber, responsable de la planification des soins au département cantonal de la santé. L’expérience montre qu’il y a deux semaines de décalage entre les infections et leur incidence sur les hospitalisations.

Actuellement, 400 lits sont disponibles dans le canton de Zurich, dont 48 dans des unités de soins intensifs. Ces lits sont aussi destinés à des patients qui ne sont pas concernés par le Covid-19.


■ Berset défend une approche différenciée selon les régions

Le Conseil fédéral attend des cantons qu’ils renforcent encore les mesures contre le coronavirus sur leur territoire, en fonction de la situation, selon Alain Berset. Il estime qu’il est important d’agir de façon plus différenciée sur le plan régional qu’en mars.

Les différences sont frappantes, souligne le ministre de la santé dans une interview publiée vendredi dans la NZZ. Et d’illustrer: le Valais a connu une incidence de nouveaux cas sur 14 jours plus de cinq fois supérieure à celle du canton de Soleure. En témoigne la situation dans les hôpitaux, beaucoup plus tendue en Valais qu’à Soleure.

Lire aussi: Le Conseil fédéral doit mettre fin à la cacophonie

Alain Berset rejette l’accusation selon laquelle le Conseil fédéral aurait réagi trop tard.

Nous avons réagi et avons suivi le plan que nous avons préparé avec les cantons en été. Lorsque la courbe a commencé à monter, nous avons immédiatement pris des mesures supplémentaires

«J’ai contacté les cantons à plusieurs reprises et les ai exhortés à agir», explique le ministre de la santé.


■ Les pandémies se multiplieront

A moins d’une transformation radicale du système économique, les pandémies comme le Covid-19 vont se multiplier et faire plus de morts, ont averti jeudi des experts de l’ONU sur la biodiversité (IPBES). Ils soulignent l’immense réservoir de virus inconnus dans le monde animal.

«Sans des stratégies de prévention, les pandémies vont émerger plus souvent, se répandre plus rapidement, tuer plus de gens et avoir des impacts dévastateurs sans précédent sur l’économie mondiale», met en garde ce rapport.

Les 22 scientifiques mandatés par l’IPBES pour élaborer ce rapport en urgence, sans bénéficier du processus habituel intergouvernemental d’évaluation et d’approbation, ont passé en revue des centaines d’études récentes sur les liens entre l’Homme et la nature, notamment sur les conséquences de la destruction de la nature par les activités humaines.


■ Le Tessin renforce ses ressources dans les soins intensifs

Davantage de respirateurs et de personnel spécialisé dans les unités de soins intensifs: le Département tessinois de la santé et des affaires sociales a annoncé jeudi qu’il allait augmenter les capacités des hôpitaux en réponse à la deuxième vague de coronavirus.

Au Tessin, 30 personnes supplémentaires spécialisées dans les unités de soins intensifs seront disponibles, a indiqué Raffaele De Rosa, chef du Département de la santé et des affaires sociales jeudi devant les médias. Les hôpitaux tessinois auront également accès à 52 appareils de respiration artificielle supplémentaires.

Le nombre de lits d’hôpitaux sera aussi augmenté, notamment ceux des unités de soins intensifs. Lors de la première vague au printemps, les hôpitaux tessinois ont augmenté le nombre de places aux soins intensifs de 22 à 100 en quelques jours, a expliqué Paolo Bianchi, directeur de la division santé publique. Lors de cette deuxième vague, «toutes les 48 heures, nous pouvons installer sept places supplémentaires dans les unités de soins intensifs», a-t-il précisé.



Les nouveaux cas en Suisse (par 24 heures) depuis début mai:

  • Jeudi 29 octobre: 9386.
  • Mercredi 28 octobre: 8616.
  • Mardi 27 octobre: 5949.
  • Lundi 26 octobre (pour les trois jours): 17 440.
  • Vendredi 23 octobre: 6634.
  • Jeudi 22 octobre: 5256.
  • Mercredi 21 octobre: 5596.
  • Mardi 20 octobre: 3008.
  • Lundi 19 octobre (pour les trois jours): 8737.
  • Vendredi 16 octobre: 3015.
  • Jeudi 15 octobre: 2613.
  • Mercredi 14 octobre: 2823.
  • Mardi 13 octobre: 1445.
  • Lundi 12 octobre (pour les 3 jours): 4068.
  • Vendredi 9 octobre: 1487.
  • Jeudi 8 octobre: 1172.
  • Mercredi 7 octobre: 1077.
  • Mardi 6 octobre: 700.
  • Lundi 5 octobre (pour les 3 jours): 1548.
  • Vendredi 2 octobre: 552.
  • Jeudi 1er octobre: 550.
  • Mercredi 30 septembre: 411.
  • Mardi 29 septembre: 225.
  • Lundi 28 septembre (pour les 3 jours): 782.
  • Vendredi 25 septembre 488.
  • Jeudi 24 septembre: 391.
  • Mercredi 23 septembre: 437.
  • Mardi 22 septembre: 286.
  • Lundi 21 septembre (pour les 3 jours): 1095.
  • Samedi 19, dimanche 20 septembre: l’OFSP a arrêté de diffuser les chiffres le week-end.
  • Vendredi 18 septembre: 488.
  • Jeudi 17 septembre: 530.
  • Mercredi 16 septembre: 514.
  • Mardi 15 septembre: 315.
  • Lundi 14 septembre: 257.
  • Dimanche 13 septembre: 475.
  • Samedi 12 septembre: 465.
  • Vendredi 11 septembre: 528.
  • Jeudi 10 septembre: 405.
  • Mercredi 9 septembre: 469.
  • Mardi 8 septembre: 245.
  • Lundi 7 septembre: 191.
  • Dimanche 6 septembre: 444.
  • Samedi 5 septembre: 425.
  • Vendredi 4 septembre: 405.
  • Jeudi 3 septembre: 364.
  • Mercredi 2 septembre: 370.
  • Mardi 1er septembre: 216.
  • Lundi 31 août: 163.
  • Dimanche 30 août: 292.
  • Samedi 29 août: 376
  • Vendredi 28 août: 340.
  • Jeudi 27 août: 361.
  • Mercredi 26 août: 383.
  • Mardi 25 août: 202.
  • Lundi 24 août: 157.
  • Dimanche 23 août: 276.
  • Samedi 22 août: 295.
  • Vendredi 21 août: 306.
  • Jeudi 20 août: 266.
  • Mercredi 19 août: 311.
  • Mardi 18 août: 197.
  • Lundi 17 août: 187.
  • Dimanche 16 août 200.
  • Samedi 15 août: 253.
  • Vendredi 14 août: 268.
  • Jeudi 13 août: 234.
  • Mercredi 12 août: 274.
  • Mardi 11 août: 187.
  • Lundi 10 août: 105.
  • Dimanche 9 août: 152.
  • Samedi 8 août: 182.
  • Vendredi 7 août: 161.
  • Jeudi 6 août: 181.
  • Mercredi 5 août 181.
  • Mardi 4 août: 130.
  • Lundi 3 août: 66.
  • Dimanche 2 août: 138.
  • Samedi 1er août: 180.
  • Vendredi 31 juillet: 210.
  • Jeudi 30 juillet: 220.
  • Mercredi 29 juillet: 193.
  • Mardi 28 juillet: 130.
  • Lundi 27 juillet: 65.
  • Dimanche 26 juillet: 110.
  • Samedi 25 juillet: 148.
  • Vendredi 24 juillet: 154.
  • Jeudi 23 juillet: 117.
  • Mercredi 22 juillet: 141.
  • Mardi 21 juillet: 108.
  • Lundi 20 juillet: 20.
  • Dimanche 19 juillet: 99.
  • Samedi 18 juillet: 110.
  • Vendredi 17 juillet: 92.
  • Jeudi 16 juillet: 142.
  • Mercredi 15 juillet: 132
  • Mardi 14 juillet: 70.
  • Lundi 13 juillet: 63.
  • Dimanche 12 juillet: 85.
  • Samedi 11 juillet: 108.
  • Vendredi 10 juillet: 104.
  • Jeudi 9 juillet: 88.
  • Mercredi 8 juillet: 129.
  • Mardi 7 juillet: 54.
  • Lundi 6 juillet: 47.
  • Dimanche 5 juillet: 70.
  • Samedi 4 juillet: 97
  • Vendredi 3 juillet: 134.
  • Jeudi 2 juillet: 116.
  • Mercredi 1er juillet: 137.
  • Mardi 30 juin: 62.
  • Lundi 29 juin: 35.
  • Dimanche 28 juin: 62.
  • Samedi 27 juin: 69.
  • Vendredi 26 juin: 58.
  • Jeudi 25 juin: 52.
  • Mercredi 24 juin: 44.
  • Mardi 23 juin: 22.
  • Lundi 22 juin: 18.
  • Dimanche 21 juin: 18.
  • Samedi 20 juin: 26.
  • Vendredi 19 juin: 17.
  • Jeudi 18 juin: 17.
  • Mercredi 17 juin: 14.
  • Mardi 16 juin: 37.
  • Lundi 15 juin: 14.
  • Dimanche 14 juin: 23.
  • Samedi 13 juin: 31.
  • Vendredi 12 juin: 19.
  • Jeudi 11 juin: 33.
  • Mercredi 10 juin: 23.
  • Mardi 9 juin: 16.
  • Lundi 8 juin: 7.
  • Dimanche 7 juin: 9.
  • Samedi 6 juin: 20.
  • Vendredi 5 juin: 23.
  • Jeudi 4 juin: 20.
  • Mercredi 3 juin: 19.
  • Mardi 2 juin: 3.
  • Lundi 1er juin: 9.
  • Dimanche 31 mai: 17.
  • Samedi 30 mai: 17
  • Vendredi 29 mai: 32.
  • Jeudi 28 mai: 20.
  • Mercredi 27 mai: 15.
  • Mardi 26 mai: 15.
  • Lundi 25 mai: 10.
  • Dimanche 24 mai: 11.
  • Samedi 23 mai: 18.
  • Vendredi 22 mai: 13.
  • Jeudi 21 mai 36
  • Mercredi 20 mai: 40.
  • Mardi 19 mai: 21.
  • Lundi 18 mai: 10.
  • Dimanche 17 mai: 15.
  • Samedi 16 mai: 58
  • Vendredi 15 mai: 56.
  • Jeudi 14 mai: 50.
  • Mercredi 13 mai: 33.
  • Mardi 12 mai: 36.
  • Lundi 11 mai: 39.
  • Dimanche 10 mai: 54.
  • Samedi 9 mai: 44.