Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Sergueï Lavrov et Javad Zafir à Moscou, 14 mai 2018.

Diplomatie

Accord nucléaire: l'Iran demande «des assurances» de la part des pays signataires

Le ministre iranien des Affaires étrangères entame ce lundi à Moscou son marathon diplomatique après la décision de Donald Trump. La question de l'accord pourrait rapprocher la Russie et les pays d'Europe occidentale

En visite à Moscou dans le cadre de son marathon diplomatique destiné à sauver l'accord nucléaire, le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Zarif a dit vouloir des «assurances» des signataires de ce texte abandonné avec fracas par les Etats-Unis.

Deuxième étape de sa tournée diplomatique, Mohammad Zarif s'est entretenu lundi matin avec son homologue russe Sergueï Lavrov après des consultations à Pékin pendant le weekend et avant son arrivée à Bruxelles mardi où il rencontrera ses homologues français, allemand et britannique.

A ce propos: Trump déchire l'accord nucléaire iranien et plonge le Moyen-Orient dans l'inconnu

Une tournée des cinq puissances

Au terme de ces entretiens à travers le monde, il aura alors fait le tour des cinq puissances qui, outre les Etats-Unis, avaient signé avec l'Iran cet accord historique en 2015, qui prévoyait une levée des sanctions visant l'Iran en contrepartie de l'engagement de la République islamique de ne pas se doter de l'arme nucléaire.

«L'objectif final de tous ces pourparlers, c'est d'obtenir des assurances que les intérêts du peuple iranien, garantis par (l'accord) seront défendus», a déclaré Mohammad Zarif au début de l'entretien avec Sergueï Lavrov.

Lire également: La Maison-Blanche recompose les camps en présence au Moyen-Orient

Sergueï Lavrov plaide pour une défense «de concert»

Le chef de la diplomatie russe a de son côté estimé que Russes et Européens devaient «défendre de concert leurs intérêts» sur ce dossier. La sortie des Etats-Unis entraîne un rapprochement entre Moscou et les Européens, rare vu les tensions de ces dernières années, alimentées par les dossiers syrien et ukrainien et récemment renforcées par l'empoisonnement de l'ex-espion Sergueï Skripal en Angleterre.

L'accord a été conclu en juillet 2015 après des années d'âpres négociations entre l'Iran et le groupe 5+1 (Allemagne, Chine, Etats-Unis, France, Royaume-Uni et Russie). Aux termes de l'accord, Téhéran a accepté de geler son programme nucléaire jusqu'en 2025.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo monde

La Corée du Nord organise le plus grand show du monde. Mais pourquoi?

Cela faisait 5 ans que le pays adepte des grandes démonstrations de force n'avait plus organisé ses «jeux de masse», où gymnastes et militaires se succèdent pour créer des tableaux vivants devant plus de 150 000 spectacteurs. Pourquoi ce retour?

La Corée du Nord organise le plus grand show du monde. Mais pourquoi?

n/a