Controverse

Accusé de pédophilie par Elon Musk, un spéléologue envisage de porter plainte

Le patron de Tesla et de SpaceX avait accusé Vernon Unsworth de pédophilie, après que le spéléologue eut dénoncé comme un «coup de pub» son offre de sous-marin miniature pour aider à évacuer les enfants bloqués dans une grotte en Thaïlande

Un spéléologue britannique qui a participé aux efforts pour sauver des enfants pris au piège dans une grotte thaïlandaise a déclaré lundi à l’AFP qu’il pourrait porter plainte contre l’entrepreneur Elon Musk, patron de Tesla, pour l’avoir traité de pédophile sur les réseaux sociaux.

Le patron du groupe américain Tesla et de SpaceX s’est livré à une tirade extraordinaire contre Vernon Unsworth, sans explication, après que le spéléologue eut dénoncé comme un «coup de pub» son offre de sous-marin miniature pour aider à évacuer les jeunes footballeurs.

Les enfants ont été sortis sur trois jours la semaine dernière par une équipe internationale de plongeurs de la grotte de Tham Luang où ils avaient été piégés le 23 juin.

Lire à ce sujet: Les 12 enfants et leur entraîneur bloqués dans une grotte en Thaïlande ont été évacués

«Pedo»

Vernon Unsworth, qui vit une partie de l’année en Thaïlande et avait fourni des indications topographiques aux secouristes, avait jugé que le prototype d’Elon Musk n’avait «absolument aucune chance de marcher». Il peut «coller son sous-marin là où ça fait mal», avait-il ajouté sur CNN.

Le milliardaire fantasque a répondu dimanche par une rafale de tweets faisant référence à Unsworth, qu’il n’a pas cité nommément, le qualifiant de «pedo», diminutif en anglais de pédophile. Plus tard, Elon Musk, qui compte 22 millions d’abonnés sur Twitter, en a rajouté une couche: «Je parie un dollar signé que c’est vrai.»

Elon Musk a effacé ses tweets par la suite et n’a pas répondu dans l’immédiat à une demande de commentaire via Tesla.

Une aide cruciale

Dans un entretien avec l’AFP, Vernon Unsworth a déclaré qu’il n’avait pas vu les tweets, qu’il en avait seulement entendu parler. Comme on lui demandait s’il allait lancer des poursuites judiciaires contre Elon Musk, il a répondu: «Si c’est ce que je pense, oui.» Le spéléologue a ajouté qu’il prendrait une décision en rentrant cette semaine au Royaume-Uni. Mais l’affaire «n’est pas finie», a-t-il prévenu.

La mission de sauvetage des 12 enfants de 6 à 11 ans et de leur entraîneur de 25 ans s’est achevée le 10 juillet. Des gens ayant participé aux secours ont salué le rôle joué par le Britannique. «C’est lui qui a dessiné la carte de la quasi-totalité de la grotte», a déclaré Claus Rasmussen, un instructeur de plongée danois qui vit à Phuket, jugeant «inappropriés» les propos d’Elon Musk.

Publicité