«Il était terrifié. Il était en souffrance. Il a appelé sa mère. On aurait dit qu’il savait que c’était fini pour lui.» Darnella Frazier se remémore, la voix entrecoupée de sanglots, la scène à laquelle elle a assisté le 25 mai 2020. C’est elle qui a filmé l’agonie de George Floyd pendant 8 minutes et 46 secondes, des images qui ont rapidement fait le tour de la planète et provoqué une vague d’effroi et de colère sans précédent. Mineure au moment des faits – elle n’a fêté son 18e anniversaire que la semaine dernière –, elle n’est pas filmée pendant l’audience. D’elle, il ne reste donc que la voix. Et beaucoup d’émotion. Surtout quand il s’agit de reconnaître l’accusé, à quelques mètres d’elle, derrière sa paroi de plexiglas.

Lire aussi: Ce qu’il reste de l’affaire George Floyd