L’effondrement de l’Afghanistan ne s’est pas produit. «Des millions de vies ont été sauvées. Le scénario du pire a été évité». Ces mots sont ceux de Ramiz Alakbarov, prononcés depuis Kaboul ce lundi 15 août 2022, une année exactement après la victoire des talibans. Le coordinateur humanitaire de l’ONU a défendu devant la presse le choix des agences onusiennes de rester sur place. Les pays occidentaux, eux, avaient fui, évacuant les cadres de l’ancien régime et l’intelligentsia afghane horrifiée par le retour aux pouvoirs des fondamentalistes.