Le convoi du premier vice-président afghan Amrullah Saleh a été visé par une attaque à la bombe dans le centre de Kaboul mercredi matin, ont déclaré des responsables du gouvernement. «Les ennemies de l'Afghanistan ont encore tenté de cibler le premier vice-président Amrullah Saleh ce matin», a déclaré Razwan Murad, chef du service de presse d'Amrullah Saleh, ajoutant que «l'attaque terroriste a échoué et Saleh et sain et sauf».

Deux morts et 12 blessés ont pour l'instant été recensés, a expliqué le porte-parole du ministère de l'Interieur Tareq Arian.

Lire aussi: En Afghanistan, un premier jour de trêve en vue de possibles pourparlers

Selon un collaborateur du vice-président, qui a parlé à l'Agence France Presse sous couvert d'anonymat, un kamikaze s'est fait exploser près du convoi alors qu'Amrullah Saleh se rendait à son bureau.

Déjà visé par une attaque

Abdullah, un commerçant qui, comme de nombreux Afghans, n'utilise qu'un seul nom, a raconté que ses fenêtres avaient été brisées par l'explosion. «Un magasin qui vend des bouteilles de gaz a aussi pris feu, faisant exploser les bouteilles», a-t-il ajouté.

Connu pour ses positions hostiles aux talibans, Saleh avait déjà été échappé à une tentative d'assassinat l'été dernier pendant la campagne présidentielle, quand un kamikaze et des hommes armés avaient attaqué ses bureaux. L'attentat avait fait au moins 20 morts, pour la plupart des civils, et 50 blessés.

A lire encore: Un attentat pendant un meeting du président fait au moins 26 morts en Afghanistan

L'attaque de mercredi intervient alors que l'équipe de négociateurs afghans et les talibans doivent bientôt démarrer des pourparlers de paix inédits au Qatar.