Lors de sa conférence de presse hebdomadaire, la branche africaine de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a lâché un chiffre qui montre que la pandémie de covid est loin d’être jugulée dans le monde. En Afrique, six cas de covid sur sept passent sous les radars, selon le bureau africain de l’OMS, basé à Brazzaville. Moins de 15% des cas sur le continent seraient ainsi détectés.

Retrouvez notre suivi de l’actualité africaine

Le fait que l’ampleur de la pandémie en Afrique était sous-estimée n’est pas une surprise. Mais c’est la première fois qu’une estimation révèle l’ampleur du phénomène. L’OMS se base sur le fait que les pays africains testent peu, seulement les personnes avec des symptômes ou les voyageurs arrivant de l’étranger. Depuis le début de la pandémie, toujours selon l’OMS, les pays africains ont effectué 70 millions de tests, ce qui représente 5% de la population. A titre de comparaison, les Etats-Unis et le Royaume-Uni ont respectivement réalisé 550 millions et 280 millions de tests pour une population bien moindre.

Pas si inquiétant

«En Afrique, la plupart des transmissions sont causées par des personnes asymptomatiques. Les cas enregistrés pourraient n’être que la pointe de l’iceberg», prévient la Dre Matshidiso Moeti, la directrice régionale pour l’Afrique de l’OMS. L’organisation va aider dix pays africains à réaliser davantage de tests. La nécessité de stimuler les dépistages se justifie, selon l’OMS, par le fait que les pays africains sont très peu vaccinés. Seuls un tiers des 54 pays du continent ont vacciné plus de 10% de leur population et près de la moitié d’entre eux ne dépassent pas le seuil de 2% de vaccination.

Jusqu’à présent, l’OMS estimait que l’Afrique était le continent le plus épargné par la pandémie. Suivant cette nouvelle évaluation, cette appréciation serait remise en cause. Le nombre de cas en Afrique pourrait ainsi atteindre les 59 millions, contre 8,4 millions selon les chiffres communiqués jusque-là par l’OMS. Laquelle tempère toutefois ce tableau inquiétant. Non seulement le nombre des cas en Afrique baisse depuis quelques semaines mais la plupart des infections sont asymptomatiques, notamment du fait de la jeunesse de la population africaine. A ce jour, les pays africains ont recensé un peu plus de 214 000 décès, soit moins que la Russie à elle seule, le cinquième pays le plus endeuillé par le covid.