Dans l’émotion générale provoquée par les incendies massifs en Amazonie, il aura suffi d’une carte publiée par l’agence spatiale américaine, la NASA, pour que l’alerte s’étende à l’Afrique, elle aussi transformée – à en croire les interprétations hâtives des données satellitaires – en vaste brasier, du sud de la République démocratique du Congo à Madagascar, en passant par l’Angola, la Zambie, la Tanzanie et le Mozambique.