Elles sont désormais trois à se disputer le trône municipal de la capitale française. En choisissant la ministre de la Santé Agnès Buzyn, qui a démissionné du gouvernement dès dimanche soir, comme candidate à la mairie de Paris pour remplacer Benjamin Griveaux, le parti présidentiel français La République en marche a confirmé une bataille de femmes pour l’Hôtel de Ville.