L’essentiel

L'Office fédéral de la santé publique a annoncé 701 nouveaux cas de lundi à mardi, une progression plus faible que les jours précédents.

Alain Berset a prévenu: la date fixée d'abord par le Conseil fédéral, le 19 avril, ne signifiera pas la fin du confinement.

Ce mardi a aussi été occupé par la sévère mise en garde de l’Agence française du médicament, qui fait état d'«effets indésirables graves» dans l’usage en automédication du Plaquénil.

Retrouvez les informations du lundi 30 mars


■ Des chèvres envahissent la ville

Pour conclure, cette vidéo du Guardian, dans l'air de ces jours: la réappropriation des centre-villes par les animaux s'observe un peu partout. Ici, escapades dans la cité de Llandudno, Galles du Nord.


■ Le crépuscule de Bayreuth

Le festival d'opéra wagnérien de Bayreuth, qui devait se tenir à partir du 25 juillet, est annulé.


■ L'UDC veut remettre les salariés au travail, avec un masque

La pandémie de coronavirus sera beaucoup plus dévastatrice pour l'économie que pour la santé des Suisses, juge l'UDC, qui a tenu une conférence de presse en vidéo ce mardi. Le parti demande au Conseil fédéral de préparer le redémarrage au plus vite de l'économie.

Il a présenté mardi à la presse en conférence téléphonique la stratégie de sortie de crise soutenue à l'unanimité par son groupe parlementaire. Il faut protéger les groupes à risque et les isoler autant que possible. Mais les personnes qui ne sont pas malades doivent retourner au travail – avec une obligation générale du port du masque.

«Ils ne sont pas si difficiles à utiliser: 1,4 milliard de Chinois y arrivent et c'est plus facile que respecter une distance de 2 mètres entre les personnes», a relevé Magdalena Martullo-Blocher.


■ La Fifa pense à une «assistance» aux clubs

La Fifa a confirmé mardi qu'elle réfléchit aux moyens de fournir «une assistance» au football mondial alors que la pandémie de coronavirus a plongé clubs et ligues dans un marasme financier sans précédent.

La fédération internationale, qui rappelle que sa situation financière est «solide» avec environ 1,5 milliard de dollars (1,4 milliard d'euros) de réserves, «réfléchit aux possibilités de fournir une assistance à la communauté du football à travers le monde», dans un communiqué transmis à l'AFP (pas encore mis en ligne).


■ La propagation s'accélère au Royaume-Uni

Le coronavirus a tué 381 personnes supplémentaires au Royaume-Uni, un record en une journée, marquant une accélération de la propagation de la pandémie et portant son bilan à 1789 morts sur le sol britannique, ont indiqué mardi les autorités.


■ Alain Berset: «Le mois d'avril sera inhabituel cette année»

Le ministre de la Santé s'est exprimé depuis Lucerne, où il a visité le centre de tests.

Il a précisé qu'il est «illusoire» de croire que la période de quasi-confinement s'arrêterait vers le 19 avril, date d'abord donnée par le Conseil fédéral.

Il appelle la population à se montrer «endurante dans sa solidarité», malgré l'arrivée des beaux jours. Hier déjà, ses cadres de la Santé publique ont dit leur inquiétude face aux congés de Pâques et au risque de relâchement du retranchement domestique.

De fait, au moment où des voix s'élèvent pour remettre l'économie en marche, le gouvernement comme son administration se montrent d'une prudence extrême quant à d'éventuelles dates. Daniel Koch, le Monsieur Coronavirus de la Santé publique fédérale, a tout au plus glissé que la vague de contamination pourrait appartenir au passé «au début de l'été».


■ L'Expo universelle de Dubaï sera repoussée

Les organisateurs de l'Exposition universelle de Dubaï, qui devait ouvrir en octobre, annoncent qu'ils se proposent de repousser l'événement d'une année. «ce n'est clairement pas le bon moment», écrivent-ils dans un communiqué aux médias accrédités.

Ils expliquent avoir reçu des demandes en ce sens «de pays durement touchés par le virus». Le Bureau des expositions doit encore se prononcer.


■ Daniel Koch restera Monsieur coronavirus

Daniel Koch va s'exprimer lors d'un point de presse aux côtés d'Alain Berset dans une demi-heure. Comme prévu, le chef de la division des maladies transmissibles de l'Office fédéral de la santé publique prend sa retraite dès demain.

Le Département précise que Daniel Koch, à ce poste depuis 12 ans, «assumera néanmoins la fonction de délégué de l’OFSP au COVID-19 pendant la durée de la pandémie de coronavirus. Dans cette fonction, il apportera son conseil et son soutien à l’office, qu’il représentera lors d’interventions publiques.»

Il sera remplacé par Stefan Kuster, qui vient de l'Hôpital universitaire de Zurich.


■ L'Allemagne ne veut vraiment pas des «emprunts corona» européens

«Nous sommes prêts à la solidarité, mais une solidarité bien pensée», a lancé ce mardi Olaf Scholz, le ministre allemand des Finances, issu du SPD (les sociaux-démocrates). Il réitère l'opposition du gouvernement de Berlin à mettre en place des «corona bonds».

Le débat enfle depuis plus d'une semaine: les dirigeants italien et espagnol, soutenus par Emmanuel Macron, réclament l'instauration d'emprunt mutualisés au niveau de l'UE, ce dont l'Allemagne ne veut pas entendre parler.

Comme Angela Merkel l'a dit il y a quelques jours, Olaf Scholz appelle à mobiliser les ressources budgétaires existantes de l'UE en priorité vers les pays «ayant les besoins les plus importants», que ce soit d'un point de vue sanitaire ou économique.

A ce stade, neuf pays réclament ces «corona bonds».


■ Les HUG vont analyser la population genevoise

Les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) veulent déterminer la proportion de personnes qui ont été exposées au virus sans développer de symptômes, et mesurer la «réponse immunitaire qui s'ensuit». L'instance déclare ce mardi (en PDF) qu'elle lance une recherche dite «longitudinale et expérimentale» qui s'étendra du 30 mars au 30 juin.

Deux groupes seront suivis: des soignants des HUG ainsi qu'une cohorte de bénévoles qui participent déjà à un programme, ainsi que leurs proches. 1000 personnes «sont approchées» et à terme, vont faire une prise de sang.

L'institution écrit qu'«en effectuant cette analyse sur un échantillon représentatif de la population genevoise, les HUG seront ainsi en mesure d’estimer quelle proportion de la population a déjà été exposée au nouveau coronavirus».


■ L'armée précise son engagement (avec des dessins de type «chère Mobilière...»)

L'armée a fait un point de presse à multiples intervenants pour détailler son apport, notamment à propos des frontières. Les curieux qui ont suivi la présentation ont été impressionnés par la visualisation des défis relevés par l'armée.

Sur le fond, l’Administration fédérale des douanes (AFD), qu'épaule l'armée, a relevé que depuis le 13 mars, elle a refusé à quelque 30 500 personnes l'entrée en Suisse. Depuis le début de la semaine dernière, 414 amendes ont été délivrées.

Le directeur de l'AFD Christian Bock déplore que certaines personnes n'ont toujours pas compris qu'elles devaient rester chez elle. D'autres estiment que les mesures décidées par le Conseil fédéral ne les concernent pas et tentent de passer la frontière en dehors des points de passage officiels.

Le lien pour revivre ce moment de communication de crise.


■ Les confinés qui craquent: notre nouvel épisode de podcast

«Message viral», notre baladodiffusion de témoignages de confinés, fait part de quelques baisses de régime et d'espoirs, aussi.

Vous voulez participer, où que vous soyez, quoi que vous viviez? C'est au +41 76 741 99 47.


■ La plus jeune victime européenne du virus a 12 ans

Les autorités sanitaires belges annoncent le décès d'une jeune fille de 12 ans, sans préciser dans quelle ville elle se trouvait. Son état «s'est détérioré après trois jours de fièvre».

L'agence de presse Belga relève qu'il s’agit de la plus jeune victime en Europe, après le décès d’une jeune fille de 16 ans en France et celui d’un enfant de 14 ans au Portugal. 


■ Des réductions en Italie pour les démunis

Plusieurs grandes chaînes de supermarchés en Italie ont décidé d'offrir une réduction de 10% aux plus pauvres. Parmi les groupes ayant annoncé une telle mesure figurent Carrefour, Conad, Margherita Distribuzione et Coop – cette dernière, réseau de coopératives, n'a rien à voir avec son homologue helvétique.

La réduction est effectuée sur les dépenses de ceux payant avec des bons alimentaires distribués aux plus démunis.


■ 701 cas de plus en Suisse

A midi, la Suisse comptait 16 176 cas testés positifs au coronavirus, soit 701 de plus que lundi.

C'est la hausse la plus basse depuis le 25 mars au moins. Les six derniers jours, les augmentations allaient de plus de 900 à près de 1400 personnes.

A l’heure actuelle, 373 personnes sont décédées, selon l’Office fédéral de la santé publique (OFSP). Les chiffres sont basés sur les informations fournies par les laboratoires et les médecins jusqu’à ce matin. C’est pourquoi ils peuvent diverger de ceux communiqués par les cantons.

Des informations sont disponibles pour 1615 cas hospitalisés. L’âge des hospitalisés allait de 0 à 101 ans, avec un âge médian de 70 ans. 60% des personnes hospitalisées étaient des hommes et 40% des femmes. Parmi les personnes décédées des suites du Covid-19, on comptait 228 hommes (61%) et 145 femmes (39%). L’âge des personnes décédées allait de 32 à 101 ans, avec un âge médian de 83 ans.


■ Le nombre de victimes à nouveau en hausse en Espagne

Le nombre de morts quotidiens du Covid-19 est reparti en hausse ce mardi en Espagne, signale l’AFP, avec 849 décès, un record pour le pays depuis le début de l’épidémie, après le léger repli enregistré lundi.

Au total, 8189 personnes ont succombé à la maladie dans le pays, le deuxième plus endeuillé du monde derrière l’Italie.

El Pais signale que les contaminations ont augmenté de 11%, alors qu’elles avaient stagné pendant cinq jours.

A ce propos: Le personnel soignant désarmé en Espagne


■ En Australie, aux Etats-Unis, le rugby trébuche

C’est la décision la plus difficile de l’histoire du jeu

… déclare ce mardi la directrice générale de Rugby Australia Raelene Castle

Les trois quarts du personnel de la fédération australienne de rugby ont été mis mardi au chômage partiel jusqu’au 1er juillet. Rugby Australia craignant d’énormes pertes financières dues à l’arrêt du sport en raison de la pandémie de coronavirus.

Aux Etats-Unis, la fédération (USA Rugby) annonce son dépôt de bilan en raison de la pandémie, dont les conséquences ont exacerbé ses difficultés financières. L’instance se place sous le chapitre 11 de la loi sur les faillites aux Etats-Unis, ce qui permet de réorganiser et de restructurer sa dette.


■ Une entente sur la question des loyers commerciaux? Pas simple…

Le débat monte depuis la semaine passée. Guy Parmelin a tenté de mettre d’accord propriétaires et locataires, à la fois sur les questions de déménagements (un moratoire ou pas?) et sur celle des loyers dus alors que l’activité est suspendue pour cause de confinement. Les chances de trouver un terrain d’entente sont minces, conclut notre point sur ce sujet.


■ A qui donner de la chloroquine? La réponse des HUG

Les Hôpitaux universitaires genevois mettent en ligne une conférence en vidéo d’il y a quelques jours: un mot à propos de l’usage de l’hydroxychloroquine, alors que «le débat fait rage», indique le professeur (lire ci-dessous à propos de la position de l’Agence française du médicament.


■ Des pays européens ont fourni du matériel médical à l’Iran

C’est une première. Des pays européens ont actionné le mécanisme dit Instex pour fournir du matériel médical à l’Iran, en dépit des sanctions américaines, annonce le ministère allemand des Affaires étrangères.

La France, l’Allemagne et le Royaume Uni confirment qu’Instex a mené avec succès sa première transaction et permis ainsi l’exportation de matériel médical d’Europe vers l’Iran

A Téhéran, le porte-parole des Affaires étrangères iraniennes avait indiqué le 14 mars avoir reçu des équipements médicaux ou une aide financière de pays comme l’Allemagne, l’Azerbaïdjan, la Chine, les Emirats arabes unis, la France, la Grande-Bretagne, le Japon, le Qatar, la Russie et la Turquie.

Le gouvernement et la population d’Iran «n’oublient jamais leurs amis en temps d’épreuves», avait-il déclaré alors que l’Iran est durement frappée par la pandémie de coronavirus qui touche désormais plus de 40 000 personnes et a fait 2757 morts.

Instex a été créé en janvier 2019. Il fonctionne comme une chambre de compensation permettant à l’Iran de continuer à vendre du pétrole et d’importer en contrepartie d’autres produits. Il n’avait jusqu’à présent permis aucune transaction.


■ Les impressionnantes images du vaisseau de la Navy à New York

Mardi en fin de journée, un bateau-hôpital de la Navy est arrivé sur les quais de New York. Il fournit 1000 lits supplémentaires.


■ En Israël, une app qui avertit de la proximité de malades

Vous téléchargez l’application mobile. Elle vous géolocalise. Et vous avertit si vous avez croisé récemment des personnes infectées par l’épidémie Covid-19. En Israël, les applications mobiles se multiplient pour vaincre le virus à dose d’algorithmes, raconte l’AFP.

Dans ce pays qui se dit «start-up nation», plus de 320 000 personnes (9,2% des employés) travaillent dans des firmes de haute technologie, selon les autorités. Les ingénieurs et les programmateurs ont commencé à s’activer pour tenter de juguler l’épidémie par la technologie.

L’un des résultats les plus connus se nomme Hamagen («Bouclier»). Le but: recouper les trajets de personnes infectées avec ceux des usagers de l’appli. Le projet est parrainé par le ministère israélien de la Santé qui fournit des données.

Le site Tel-Avivre précise: «L’application utilise les informations de localisation stockées sur votre appareil et les croise avec les données épidémiologiques mises à jour par le Ministère de la Santé».

Les autorités israéliennes recensent désormais officiellement plus de 3.800 personnes infectées par le nouveau coronavirus, sur une population de neuf millions d’habitants, en confinement depuis le 25 mars.


■ Le Conseil fédéral se dote d’un conseil d’experts

Le Département d’Alain Berset, chargé de la santé, annonce ce mardi matin que le gouvernement crée une task force scientifique Covid-19.

Formée par la cellule de crise qui relie l’Intérieur et l’Economie, la recherche et l’innovation, elle est présidée par le président du Conseil de la recherche du Fonds national de la recherche scientifique, Matthias Egger. Elle aura notamment pour but de «conseiller les responsables politiques et les autorités afin d’apporter un soutien scientifique dans les processus décisionnels liés au Covid-19».


■ Une instance française recommande de ne pas prendre de la chloroquine soi-même

En pleine polémique sur la chloroquine, l’Agence du médicament en France lance une mise en garde qui ne passe pas inaperçue. Elle parle de possibles effets indésirables graves des traitements testés contre le Covid-19, appelant à ne les utiliser «en aucun cas» en automédication, alors que trois décès potentiellement liés à ces traitements ont été signalés.

«Une trentaine» d’effets indésirables graves, dont «trois décès» ont jusqu’à présent été signalés chez des patients atteints du coronavirus traités par Plaquénil (hydroxychloroquine) mais aussi d’autres médicaments tels que le Kaletra (un antiretroviral associant lopinavir/ritonavir), a indiqué lundi soir Dominique Martin, le directeur général de l’ANSM.

Le spécialiste explique: «Il est bien normal qu’il faille essayer des traitements, compte tenu des circonstances, mais ça n’empêche pas qu’on doive exercer une surveillance, une pharmacovigilance sur ces produits.»

A ce sujet


■ L’Italie dit constater des effets du confinement

En Italie, pays qui enregistre le plus grand nombre de décès (11 500, pour près de 98 000 cas), le confinement commence à produire des résultats encourageants, après trois semaines, résume l’AFP.

«Nous pouvons espérer atteindre le pic dans sept ou dix jours, puis, raisonnablement, une décrue de la contagion», a déclaré lundi en fin de journée le vice-ministre de la Santé, Pierpaolo Sileri. Pour autant, les 60 millions d’Italiens devront patienter «au moins jusqu’à Pâques», le 12 avril, date jusqu’à laquelle le confinement a été prolongé.


■ Le Mexique prolonge l’état d’urgence sanitaire

Le gouvernement du Mexique a décrété lundi l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 30 avril pour lutter contre la pandémie, qui a fait 28 morts dans le pays. La décision a été prise en raison de l’augmentation sensible du nombre de cas, passé en 24 heures de 993 à 1094, a expliqué lundi soir le ministre mexicain des Affaires étrangères Marcelo Ebrard lors d’une conférence de presse à Mexico.

«La suspension immédiate jusqu’au 30 avril des activités non essentielles dans les secteurs public, privé et social est décrétée afin de limiter la propagation du virus», a indiqué le sous-secrétaire à la Santé, Hugo Lopez-Gatell.

Il a exhorté les Mexicains à rester chez eux, de manière stricte pour les plus de 60 ans, les femmes enceintes, les personnes souffrant de diabète, d’hypertension ou de pathologies cardiaques,