L’essentiel

Plusieurs cantons ont annoncé la fin du port du masque obligatoire à l’école.

La dose de rappel ouverte aux jeunes de 12 à 15 ans dans le canton de Vaud.

L’Agence européenne des médicaments a déclaré jeudi avoir approuvé la pilule anti-covid de Pfizer.

Retrouvez  notre suivi de la journée de jeudi.


■ Le traitement de Merck fonctionne aussi contre Omicron

La pilule anti-Covid de Merck reste «active» contre le variant Omicron, a déclaré vendredi le laboratoire américain, en se fondant sur les résultats de six études réalisées en laboratoire. Le traitement, nommé molnupiravir, est un antiviral qui doit être administré rapidement après l’apparition des symptômes, et pris durant cinq jours afin d’empêcher le virus de se répliquer. Ces résultats s’appuient cependant uniquement sur des études in vitro, réalisées à partir d’essais sur des cellules de façon indépendante par des chercheurs dans six pays (Belgique, Allemagne, République tchèque, Pologne, Pays-Bas et Etats-Unis).


■ Washington expédie 7,4 millions de doses de Pfizer au Bangladesh

Les Etats-Unis ont commencé vendredi à expédier 7 434 180 doses supplémentaires du vaccin Pfizer contre le covid-19 au Bangladesh, l’un des pays les plus pauvres et les plus peuplés au monde, a indiqué une responsable de la Maison Blanche à l’AFP. «Nous sommes fiers de pouvoir livrer ces vaccins sûrs et efficaces», a-t-elle indiqué, notant que les Etats-Unis ont désormais dépassé le seuil de 400 millions de doses de vaccins données à des pays moins favorisés. Avant l’envoi annoncé vendredi, les Etats-Unis avaient déjà envoyé plus de 28 millions de doses au Bangladesh, selon la Kaiser Family Foundation.


■ Le patron de l’USAM demande la dissolution de la task force

Dans un article publié ce vendredi dans le Sankt-Galler Tagblatt, Hans-Ulrich Bigler, directeur de l’Union suisse des arts et métiers (USAM), estime que le groupe de travail n’a aucune «légitimité démocratique». Alors que son organisation demande la fin des mesures sanitaires restrictives dès le mois prochain, le directeur de la faîtière des PME demande la fin de la task force scientifique covid-19.

Lire notre article sur le sujet: La task force covid une nouvelle fois ciblée par les critiques


■ Aide d’un million pour le Stade de Genève

Le Stade de Genève va lui aussi bénéficier d’une aide d’un million de francs pour 2021. Ce montant vise à combler le manque à gagner de la fondation en raison de la pandémie de Covid-19 et l’arrêt des rencontres de foot pendant des mois.

Le projet de loi accordant cette aide a été traité vendredi en urgence à la demande du Conseil d’Etat «en réponse à une situation exceptionnelle et difficile», a justifié Thierry Apothéloz, magistrat en charge du sport. Le gouvernement a accordé une avance à la fondation. Ce texte vise à la régulariser, mais aussi à couvrir le droit de superficie en faveur des CFF, a-t-il expliqué.


■ Genève Aéroport pourra emprunter 200 millions au canton

Genève Aéroport pourra bénéficier de 200 millions de francs du canton en cas de crise de liquidités à cause de la baisse du trafic aérien due à la pandémie. Le Grand Conseil genevois a accepté que le gouvernement lui octroie un tel prêt. «Genève Aéroport a perdu plus de 300 millions de francs de chiffre d’affaires en 2020. Or cette infrastructure est essentielle pour l’économie de notre canton, notamment parce que plus de 33 000 emplois y sont liés», a plaidé Jacques Béné. Et le député PLR de demander à la gauche d’éviter les attaques continues au nom de la protection des travailleurs ou du climat. En vain. L’extrême gauche et les Verts voulaient conditionner ce prêt à des garanties sociales et environnementales.


■ Alain Berset annonce la fin probable des mises en quarantaine

Le Conseil fédéral pourrait décider la semaine prochaine d’abandonner le principe des mises en quarantaine liées au coronavirus a indiqué Alain Berset lors d’une visite en Argovie.

Il n’y a plus de menace de surcharge [des hôpitaux]

Alain Berset

Il y a deux semaines, la période de quarantaine a été réduite de dix jours à cinq jours. La situation a continué à s’améliorer dans les hôpitaux en raison de la faible dangerosité du variant Omicron. Conséquence, le Conseil fédéral «va discuter la semaine prochaine de la possibilité de supprimer les mises en quarantaine» des contacts de personnes infectées, a confié le ministre de la santé aux médias réunis à Aarau.

Le gouvernement pourrait aussi transformer l’obligation actuelle du télétravail en recommandation, a ajouté Alain Berset. Face à ce possible double assouplissement, le conseiller fédéral a invoqué le fait que la pression a clairement baissé dans les hôpitaux. Par ailleurs, la population suisse atteint un niveau d’immunisation de 90 à 96% dans toutes les catégories d’âge adulte, selon des chiffres cités par Alain Berset, «personnes vaccinées ou guéries confondues». L’immunisation des enfants et jeunes de 10 à 19 ans est de 87%. Seuls les enfants de moins de 9 ans présentent un niveau d’immunisation clairement inférieur.

La Suisse «va beaucoup bouger» ces prochains temps en matière d’assouplissement des mesures de protection contre le Covid-19, a-t-il ajouté, tout en rappelant que «sortir des mesures» était «un processus». Il n’est pas question de les lever toutes en même temps.


■ Des tests salivaires dès lundi dans le Jura

Des tests salivaires seront disponibles dès lundi au Centre cantonal de dépistage du Jura, situé à la sortie de l’autoroute A16 entre Courrendlin et Delémont. Ce nouveau mode de prélèvement permettra de doubler le nombre de tests quotidiens.

«Le centre continuera toutefois de proposer également les tests PCR nasopharyngés, les tests rapides antigéniques et les tests PCR gingivaux destinés aux enfants», a indiqué vendredi le canton du Jura.


■ Les inscriptions à la vaccination en chute libre à Genève

Il y a «une chute vertigineuse» des inscriptions à la vaccination dans le canton de Genève, a indiqué vendredi la pharmacienne cantonale Nathalie Vernaz-Hegi. Alors que 86 000 personnes se sont inscrites en janvier, ce chiffre s’établit à moins de 14 000 en février. Le dispositif de vaccination, utilisé à moitié de ses capacités, va être adapté en conséquence.

Les hôpitaux demeurent sous tension mais ne seront «vraisemblablement» pas débordés, a expliqué le directeur de la santé du canton de Genève, Adrien Bron. Quelque 500 personnes infectées par le virus se retrouvent à l’hôpital, dont 18 aux soins intensifs.


■ Le canton de Vaud propose la vaccination de rappel aux 12-15 ans

Le canton de Vaud offre aux jeunes de 12 à 15 ans la possibilité de se faire injecter en rappel une dose de Pfizer contre le coronavirus. Les autorités sanitaires proposent ce «booster», uniquement sur rendez-vous, via les filières pédiatriques existantes dans les centres de vaccination du CHUV (Lausanne), de l’HRC (Rennaz), de l’HIB (Payerne), les eHnv (Yverdon), l’EHC (Morges) et du GHOL (Nyon).

Cette vaccination de rappel est recommandée aux jeunes âgés de 12 à 15 ans par l’OFSP et la commission de vaccination, pour «augmenter leur protection contre une infection bénigne et contre d’autres répercussions négatives (quarantaine, isolement) et de réduire le risque de transmission à des contacts étroits (personnes vivant sous le même toit), en particulier à des personnes qui présentent une immunodéficience sévère et qui sont moins bien protégées malgré la vaccination», rappelle vendredi le canton.


■ Le canton de Neuchâtel autorise les camps de ski

Le canton de Neuchâtel a décidé d’autoriser les camps de ski dès le 5 février avec plan de protection. A l’instar de ceux d’autres cantons romands, les élèves neuchâtelois de la 5e à la 8e année ne devront plus porter le masque en classe dès lundi. Les enseignants devront continuer à le mettre. «De la 9e année et jusqu’au secondaire 2, le port du masque est maintenu avec évaluation régulière de la situation», a indiqué vendredi le canton. Les cours d’éducation physique, dispensés à l’école obligatoire, pourront se faire sans masque.

Le canton a aussi décidé d’alléger la stratégie de tests et d’abandonner les dépistages ciblés systématiques. «Lors de flambée importante, le médecin cantonal se réserve le droit d’investiguer», peut-on lire dans le communiqué. La quarantaine automatique de classes est aussi supprimée.


■ A Hongkong, un foyer de contamination expose les failles de la stricte quarantaine

La longue quarantaine imposée aux nouveaux arrivants à Hongkong fait l’objet de remises en question après l’apparition, ces derniers jours dans la ville, d’un foyer de Covid-19 ayant pour origine une voyageuse contaminée dans l’hôtel où elle était confinée. Hongkong a adopté la stratégie «zéro Covid».

Jeudi, la cheffe de l’exécutif hongkongais, Carrie Lam, a annoncé que la quarantaine de 21 jours imposée à l’immense majorité des arrivants passerait à 14 jours en raison, selon elle, du délai plus court d’incubation du variant Omicron, désormais dominant. Certains experts hongkongais ont souligné que la durée de quarantaine, parmi les plus longues au monde, «est susceptible d’augmenter les risques de contaminations croisées».

Un important foyer de contamination est récemment apparu dans un ensemble de logements sociaux, après la contamination d’une femme de 43 ans de retour du Pakistan juste avant sa sortie de l’un des 40 hôtels de la ville où sont placés les voyageurs arrivant de l’étranger.

«Les hôtels réservés aux quarantaines ne répondent manifestement pas aux attentes et les voyageurs risquent d’y attraper le Covid-19», estime Siddharth Sridhar, microbiologiste à l’université d’Hongkong. De multiples cas d’infections croisées dans les hôtels ont été détectés ces derniers mois mais jusqu’à présent, tous l’avaient été avant que les personnes contaminées ne sortent.


■ La Finlande amorce la levée progressive des restrictions sanitaires

A partir du 1er février, les restrictions concernant les événements culturels et sportifs et les entreprises à faible risque seront allégées. Dès le début du mois prochain, les restaurants pourront rester ouverts jusqu’à 21 heures, soit trois heures de plus que ce qui est actuellement autorisé, a déclaré le gouvernement dans un communiqué. Les bars devront toujours fermer à 18 heures et cesser de servir de l’alcool à 17 heures.


■ Le patron du Comité international paralympique testé positif

Le président du Comité international paralympique (CIP) Andrew Parsons a annoncé qu’il avait été testé positif au Covid-19 et qu’il ne se rendra pas à Pékin pour les Jeux olympiques 2022 (4-20 février). «Vraiment déçu, je ne vais pas pouvoir assister aux Jeux olympiques, car j’ai été testé positif au Covid-19», a indiqué le Brésilien sur Twitter. Les Jeux paralympiques auront lieu du 4 au 13 mars à Pékin.

Lire aussi: Le variant Omicron va-t-il nous conférer une super-immunité?


■ Washington demande à Pékin de changer ses règles anti-covid pour les diplomates

Les Etats-Unis ont fait état jeudi d’efforts diplomatiques pour convaincre la Chine de relâcher ses règles anti-covid draconiennes pour les diplomates, estimant qu’elles allaient à l’encontre des normes internationales. La Chine, qui a mis en place une politique «zéro covid», impose des quarantaines obligatoires d’au moins 14 jours aux passagers en provenance de l’étranger, et multiplie les confinements localisés.

«Nous avons des inquiétudes de longue date au sujet des politiques de quarantaine et de tests de la République populaire de Chine, qui vont à l’encontre des immunités et prérogatives diplomatiques», a dit le porte-parole du département d’Etat américain Ned Price devant la presse.


■ Le Maroc va rouvrir au début février son espace aérien

Le gouvernement marocain a décidé de rouvrir à compter du 7 février l’espace aérien aux vols au départ et à destination du pays, selon un communiqué. Les frontières du royaume chérifien sont fermées depuis le 29 novembre en raison de la flambée du variant Omicron du coronavirus.

«Cette décision intervient conformément aux dispositions juridiques relatives à la gestion de l’état d’urgence sanitaire et suite aux recommandations de la commission scientifique et technique et prenant en considération l’évolution de la situation épidémiologique dans le royaume», indique le gouvernement dans son communiqué diffusé jeudi soir par l’agence officielle MAP.