Conseiller fédéral chargé de la Santé, Alain Berset était à Genève lundi pour ouvrir la 74e Assemblée mondiale de la santé (AMS). Il livre au Temps ses réflexions sur le besoin de réformes de l’institution.

Lire aussi notre éditorial: Santé globale: la complaisance, une menace pire que le virus