Absolument tout sépare Alassane Dramane Ouattara (ADO), 68 ans, de Laurent Gbagbo. Le style, l’itinéraire, les origines. Issu d’une famille prospère du nord musulman du pays, ADO, meneur du Rassemblement des républicains (RDR), a mené une carrière internationale impressionnante. Diplômé en économie d’une université américaine, il entre à 26 ans au FMI, dont il devient le directeur général en 1994 après avoir été gouverneur de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest et premier ministre sous Houphouët-Boigny en 1990 alors que la crise économique sévit en Côte d’Ivoire. «L’appétit venant en mangeant, il s’est pris au jeu de la politique», note un observateur. Esprit brillant et policé, marié à une Française, gourmet et amoureux de la Côte d’Azur, précise Jeune Afrique , l’économiste qui prône l’ouverture de son pays a été disqualifié de la course à la présidentielle en 2000 pour «nationalité douteuse». Il est accusé par ses détracteurs d’être d’origine burkinabé. Instillé au milieu des années 1990, le poison de «l’ivoirité» corrompt, aujourd’hui encore, le débat politique ivoirien.