Fermeture des écoles, annulation du marathon: Hong Kong a décrété samedi le niveau d'alerte sanitaire maximal sur son territoire. La ville a également annoncé des mesures drastiques pour endiguer la propagation de l'épidémie apparue dans la ville chinoise de Wuhan.

«Je relève aujourd'hui le niveau de réponse à la catégorie urgence», a annoncé aux journalistes la chef de l'exécutif local, Carrie Lam. Cinq cas du virus apparu à Wuhan ont été répertoriés dans l'ex-colonie britannique, dont quatre personnes qui étaient arrivées en train de Chine continentale dans une nouvelle gare récemment ouverte au coeur de Hong Kong.

Lire aussi: Pour vaincre le virus, la Chine doit se montrer transparente

De retour du forum de Davos en Suisse, Carrie Lam a tenu samedi matin une série de réunions avec les autorités compétentes, avant d'annoncer des décisions radicales.

Elle a indiqué que tous les vols et trains en provenance de Wuhan étaient annulés jusqu'à nouvel ordre. Elle a ajouté qu'il n'y avait aucune restriction sur les liaisons avec les autres villes de Chine continentale, mais a précisé que tout voyageur arrivant de Chine continentale devrait répondre à un questionnaire médical.

Marathon annulé

Écoles et universités, actuellement fermées en raison des vacances du Nouvel An chinois, le demeureront jusqu'au 17 février, a-t-elle annoncé. Une série d'événements ont par ailleurs été annulés, comme le marathon qui devait se courir le 9 février.

«Hong Kong n'a pas été le théâtre d'infections graves et étendues, mais nous devons traiter cela avec sérieux et nous espérons que nous arriverons à anticiper l'épidémie», a dit Carrie Lam.

Lire aussi: Pékin élargit le cordon sanitaire: 56 millions de personnes isolées

«Nous devons rester uni pour empêcher et contrôler la maladie», a-t-elle dit, en référence à la crise politique.

La cote de popularité de la chef de l'exécutif est actuellement au plus bas en raison de son intransigeance vis-à-vis de la contestation pro-démocratie qui secoue la ville depuis juin.