océan indien

Alerte au tsunami levée, après un séisme au large de l’Indonésie

Un séisme de magnitude 8,6 a été enregistré ce mercredi en mer au large d’Aceh. Une alerte au tsunami avait été déclenchée dans plusieurs pays de la région, qui a ensuite été levée dans la plupart de la zone de l’Océan Indien

Un séisme de magnitude 8,6 a été enregistré, mercredi 11 avril, à 33 km de profondeur et à environ 430 km au sud-ouest de Banda Aceh, la capitale de la province indonésienne d’Aceh, selon l’Institut américain de géophysique (USGS), qui avait indiqué dans un premier temps une magnitude de 8,9 sur l’échelle ouverte de Richter. Une alerte régionale au tsunami a ensuite été déclenchée, puis finalement levée vers 15H00 heure suisse.

Une alerte lancée dans plusieurs pays

Indonésie. Des vagues allant jusqu’à 80 cm de hauteur ont été observées mercredi sur la côte occidentale de l’île indonésienne de Sumatra a indiqué l’agence indonésienne de géophysique. Des «petits tsunamis» allant de 0,36 mètre à 0,80 mètre ont été observés dans quatre localités situées dans le nord de Sumatra aux environs de 17H00 locales (10H00 TU, 12H00 en Suisse), a indiqué à l’AFP Said Kristiawan, de l’Agence indonésienne de géophysique et de météorologie.

Thaïlande. Les autorités aussi ont lancé une alerte au tsunami et demandé aux populations vivant sur la côte de la mer Andaman d’évacuer. «Les gens qui vivent sur la côte Andaman doivent se déplacer dans des hauteurs et rester aussi loin de la mer que possible», a indiqué le Centre national de gestion des catastrophes.

Inde. L’Indeaussi a réagi et étendu son alerte au tsunami aux Etats de l’Orissa (est) et du Kerala (sud) après avoir émis une précédente alerte rouge pour les îles Andaman et Nicobar, dans l’océan Indien, et avoir placé sous haute surveillance le Tamil Nadu (sud) et l’Andhra Pradesh (sud-est).

Sri Lanka. Le Sri Lanka a levé son alerte au tsunami émise après le séisme de magnitude 8,6 qui s’est produit mercredi au large de l’île indonésienne de Sumatra, a annoncé le gouvernement.

Le Centre gouvernemental de gestion des catastrophes naturelles a levé son alerte dans le sillage du centre américain d’alerte aux tsunamis. Le raz-de-marée de 2004 avait fait 30.000 morts dans cette île de l’océan indien.

Les îles de la Réunion et Maurice ont aussi été sous surveillance ce mercredi.

Publicité