Les rues de Chêne-Bougeries n’ont guère de secrets pour les magistrats français qui enquêtent, depuis plusieurs années, sur le rôle d’intermédiaire qu’aurait joué Alexandre Djouhri dans le présumé financement par la Libye de Kadhafi de la campagne présidentielle victorieuse de Nicolas Sarkozy en 2007.

Lire aussi: Soupçons de financement libyen: Alexandre Djouhri remis à la France