De l’avis de la plupart des spécialistes, un manque d’organisation général et de coordination des opérations explique – en plus de la forte résistance ukrainienne – le relatif échec de la campagne russe jusqu’à présent. Des déconvenues, notamment autour de Kiev, qui ont fini par arriver aux oreilles de Vladimir Poutine.