La Genève internationale est-elle adaptée au monde d’aujourd’hui? Au vu de la radicalité des transformations numériques, l’écosystème genevois ne peut compter que sur des prétendus acquis. C’est dans ce sens que fut créé en 2018 le Geneva Science and Diplomacy Anticipator. C’est aussi dans ce sens que la Confédération a créé le poste de représentant spécial pour la diplomatie scientifique. Ce nouveau poste est occupé depuis peu par Alexandre Fasel, qui vient d’achever un mandat de quatre ans comme ambassadeur de Suisse à Londres. Il livre ses réflexions sur les efforts menés pour maintenir Genève à jour.

En juillet 2021: Michel Mayor en ambassadeur de la diplomatie scientifique