Contrairement aux affirmations des officiels russes, l’opposant Alexeï Navalny a bien été empoisonné jeudi matin à Tomsk. «Nous avons affaire à un patient qui a très probablement été empoisonné», a indiqué lundi après-midi Steffen Seibert, le porte-parole de la chancelière allemande, Angela Merkel. Le chef de file de l’opposition russe se trouve depuis samedi à l’hôpital de la Charité de Berlin, toujours plongé dans le coma, mais sa vie n’est plus en danger.

Lire aussi: L'opposant Alexeï Navalny présente «des traces d'empoisonnement»