C’est un verdict historique pour la communauté yézidie et un précédent mondial dans la reconnaissance du génocide commis contre ses membres en Irak et en Syrie par les combattants de l’organisation Etat islamique (EI) dès 2014. Mardi 30 novembre, les juges de la Haute Cour régionale de Francfort, en Allemagne, ont condamné à la perpétuité Taha al-Jumailly, un djihadiste irakien âgé de 29 ans, après l’avoir reconnu «coupable de génocide, de crime contre l’humanité ayant entraîné la mort, de crimes de guerre et de complicité de crimes de guerre» contre cette minorité kurdophone.