Avec ses maisons à colombages, Wolfhagen est une charmante commune de 13 000 habitants qui surplombe la vallée menant à la ville de Kassel. Depuis juin 2019, la ville est toutefois associée à l’un des événements les plus tragiques de l’histoire récente de l’Allemagne: l’assassinat de Walter Lübcke, le patron de l’administration locale. Avec ses prises de position en faveur de l’accueil des réfugiés en 2015, ce membre du Parti chrétien-démocrate était devenu le bouc émissaire de l’extrême droite. Le 2 juin dernier, il se trouvait sur sa terrasse lorsqu’il a reçu une balle dans la tête. Un homme lié aux milieux néonazis et très actif au sein du parti Alternative pour l’Allemagne (AfD) a reconnu les faits avant de se rétracter.

Lire aussi: En Allemagne, le meurtre d’un élu est imputé à l’extrême droite