Le président Joe Biden fera un nouveau déplacement ce jeudi, cette fois sur le front des inondations en Californie. Une nouvelle visite qui sera sûrement très scénarisée. Il y a dix jours, il n’était resté que trois heures dans la ville frontalière d’El Paso, au Texas, confrontée à un afflux de migrants depuis le Mexique. Pour éviter tout imprévu, le président n’avait pas vu le moindre migrant. Mais, malgré cette prudence, il avait fait son âge, marchant péniblement le long du mur frontalier et encadré par deux agents de l’immigration.