Donald Trump est si pressé d'imposer sa candidate à la Cour suprême pour succéder à Ruth Bader Ginsburg, que le nom avait déjà filtré dans la plupart des médias américains avant l'annonce officielle de ce samedi. Il s'agit d'Amy Coney Barrett, 48 ans. Dans les jardins de la Maison-Blanche, accompagnée de son mari et de leurs sept enfants, dont deux sont adoptés et un trisomique, elle a rendu hommage à l'iconique RBG, et souligné qu'à ses yeux les juges doivent appliquer la loi «telle qu'écrite». «J'aime les Etats-Unis et j'aime la Constitution des Etats-Unis», a-t-elle encore déclaré. Elle partage la même vision «originaliste» du droit que son mentor Antonin Scalia, un ancien juge conservateur à la Cour suprême décédé en 2016, pour lequel elle avait travaillé. Pour elle, la Constitution doit être interprétée telle que pensée et rédigée, et non en se basant sur les jurisprudences. 

Le Sénat va désormais devoir entériner la nomination. Son leader républicain, Mitch McConnell, semble bien décidé à adopter le tempo rapide du président, pour y parvenir avant l'élection présidentielle du 3 novembre.