Elle est une icône des luttes féministes et antiracistes. Angela Davis est de celles qui militent sans relâche pour leurs convictions. Née en 1944 à Birmingham en Alabama, au cœur d’une Amérique ségréguée, elle a consacré sa vie à lutter pour la libération des Noirs, l’abolition de la peine de mort, la réforme du système carcéral américain et a elle-même été incarcérée pendant plus d’un an. Elle répondait mercredi soir à l’invitation de Barbara Hendricks lors de la 19e édition du Festival du film et forum international sur les droits humains (FIFDH). Une discussion modérée par Le Temps et retranscrite ici.