Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
La «doyenne de l’Europe» a trouvé le temps de prêter main forte à la petite Bulgarie.
© TOBIAS SCHWARZ/AFP PHOTO

Balkans

Angela Merkel soutient l’agenda de la Bulgarie

La chancelière allemande a rendu visite à son vieil ami Boïko Borissov, dont le pays assure depuis le 1er janvier la présidence tournante de l’Union européenne

Juste après sa visite à l’Elysée et quelques heures avant le vote des sociaux-démocrates pour la constitution d’une coalition, Angela Merkel s’est rendue samedi à Sofia où elle était accueillie dès sa descente d’avion par le premier ministre Boïko Borissov en personne, qui lui a remis un bouquet de fleurs aux couleurs de l’Allemagne. Pour le chef du gouvernement bulgare, il s’agit d’un geste inespéré, précieux: son pays, connu pour être le plus pauvre mais aussi le plus corrompu de l’Union européenne, vient d’en prendre la présidence tournante. Et la «doyenne de l’Europe» a trouvé le temps de prêter main-forte à la petite Bulgarie.

Lire aussi: L’Allemagne vers une grande négociation

«La chancelière a non seulement approuvé nos priorités mais aussi toutes nos initiatives. Et c’est le plus important», a affirmé à la télévision Roumiana Batchvarova, ancienne ministre de l’Intérieur aujourd’hui cheffe de cabinet de Boïko Borissov.

Lors de la conférence de presse commune, Angela Merkel a abordé avec bienveillance les ambitions bulgares de faciliter l’intégration des Balkans occidentaux, loué les efforts des Bulgares de «sécuriser» la frontière extérieure de l’UE et, surtout, salué leur dernière initiative, à savoir l’organisation d’une réunion de travail pour tenter d’apaiser les relations entre Bruxelles et Ankara. Cette rencontre aurait lieu à Varna, sur la mer Noire, là même où Boïko Borissov avait reçu l’été dernier un Emmanuel Macron tout juste élu.

«Toujours avec l’Allemagne, jamais contre la Russie»

La diplomatie bulgare a donc le vent en poupe. Et elle peut se résumer en quelques mots, prononcés il y a près d’un siècle par le dernier monarque du pays, Boris III: «Toujours avec l’Allemagne, jamais contre la Russie.» Boïko Borissov n’a jamais caché son admiration pour Angela Merkel. «Une femme politique exceptionnelle», dit-il.

Pour la presse bulgare, il est son «meilleur fan» en Europe. Il aime aussi raconter que, à Bruxelles, il attend toujours qu’elle prenne la parole pour se caler sur sa position. Et ajoute avec fierté que, depuis peu, avant les sommets importants, la chancelière lui fait désormais «l’honneur» de le recevoir en tête-à-tête pour qu’ils puissent accorder leurs violons.

 

Publicité
Publicité

La dernière vidéo monde

La Corée du Nord organise le plus grand show du monde. Mais pourquoi?

Cela faisait 5 ans que le pays adepte des grandes démonstrations de force n'avait plus organisé ses «jeux de masse», où gymnastes et militaires se succèdent pour créer des tableaux vivants devant plus de 150 000 spectacteurs. Pourquoi ce retour?

La Corée du Nord organise le plus grand show du monde. Mais pourquoi?

n/a