Quand il avait annoncé la levée de toutes les restrictions sanitaires le 19 juillet pour l’Angleterre, Boris Johnson n’avait pas caché une certaine inquiétude. «Il est vital que nous agissions avec prudence», avait exhorté le premier ministre. Le variant Delta se répandait alors très rapidement, et plus de 50 000 cas positifs par jour étaient enregistrés, se rapprochant du pic de la violente troisième vague de janvier.