Ce 12 janvier 2011, il y a très précisément un an qu’un séisme ravageait l’île d’Haïti et sa capitale, Port-au-Prince, faisant plus de 225 000 morts et plus de 300 000 blessés en une seule petite minute. Une année durant laquelle des centaines de milliers de personnes ont vécu dans des conditions extrêmes, sans compter les typhons et, depuis plusieurs semaines, une violente épidémie de choléra.

Le tremblement de terre crustal d’une magnitude de 7,0 à 7,3 sur l’échelle de Richter (qui en compte 9) est survenu le 12 janvier 2010 à 16 heures 53 minutes, heure locale, en Haïti. Son épicentre était situé approximativement à 25 km de Port-au-Prince. Une douzaine de secousses secondaires de magnitude s’étalant entre 5,0 et 5,9 ont été enregistrées dans les heures qui ont suivi. Un second séisme, d’une magnitude de 6,1, s’est produit le 20 janvier à 6 heures 3 minutes, environ à 59 km à l’ouest de la capitale, à moins de 10 kilomètres sous la surface terrestre.

Les agences humanitaires des Nations unies ont dressé ce lundi le bilan suivant: 225 550 morts et 2,3 millions de déplacés. Une année plus tard, l’ampleur de la tâche restant à accomplir est impressionnante: la réparation d’une partie des 180 000 maisons détruites est toujours en suspens, sans compter le dégagement de millions de tonnes de débris, le rétablissement des services de base pour les centaines de milliers de personnes qui attendent d’être relogées, avec encore 800 000 personnes parquées dans des camps de fortune.

Le séisme a mis à plat les structures d’un Etat dont 30% des fonctionnaires ont trouvé la mort ce jour-là, tandis que 1,5 million d’autres personnes se sont retrouvées sans abri. De très nombreux bâtiments ont également été détruits, dont le Palais national de la présidence haïtienne et la cathédrale Notre-Dame de Port-au-Prince. L’épidémie de choléra, qui est venue s’ajouter à une situation déjà dramatique, selon les dernières données de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), a tué depuis son apparition au mois d’octobre 3651 personnes et fait 171 304 malades.