Les hommages unanimes rendus mardi à David Sassoli, le président du Parlement européen décédé la veille d’une pneumonie à 65 ans, ne doivent pas faire illusion. Elu du Parti démocrate (centre gauche), l’ancien journaliste vedette de la Rai, la télévision publique italienne, n’avait pas complètement réussi, depuis son élection en 2019, à imposer son institution dans le bras de fer permanent auquel se livrent la Commission européenne et le Conseil, qui représente les 27 Etats-membres.