Un nouveau gouvernement sera formé mardi en Haïti, avec à sa tête le premier ministre Ariel Henry, qui avait été nommé par le président Jovenel Moïse juste avant que celui-ci ne soit assassiné, a annoncé un responsable proche de l’exécutif. Dans ce nouveau gouvernement, l’actuel premier ministre par intérim, Claude Joseph, reprendra son poste de ministre des Affaires étrangères, a précisé cette source lundi.

Lire aussi: Haïti, la logique du pire

Cette annonce semble mettre un terme au bras de fer qui opposait Claude Joseph et Ariel Henry, en concurrence pour assumer la direction de l’exécutif. «Depuis plusieurs jours, Claude Joseph et Ariel Henry ont multiplié des rencontres de travail qui aboutiront à la formation d’un gouvernement inclusif avec Ariel Henry comme premier ministre et Claude Joseph, ministre des Affaires étrangères», a déclaré le responsable. «Il n’y aura pas de président de la République. Ce nouveau gouvernement aura pour mission d’organiser les élections générales le plus vite possible», a-t-il ajouté.

Les Etats-Unis ont salué l’accord de gouvernement en Haïti. «Nous sommes encouragés de voir les acteurs politiques et civils haïtiens travailler à la formation d’un gouvernement d’union qui peut stabiliser le pays et poser les bases d’élections libres et équitables», a déclaré aux journalistes le porte-parole du département d’Etat, Ned Price, disant vouloir favoriser un «dialogue inclusif et un gouvernement basé sur le consensus».

Soutien d’un groupe d’ambassadeurs

La balance a finalement penché en la faveur d’Ariel Henry, qui a bénéficié durant le week-end du soutien d’un groupe d’ambassadeurs représentant les pays suivants: Allemagne, Brésil, Canada, Espagne, Etats-Unis, France, Union européenne, ainsi que le représentant spécial de l’Organisation des Etats Américains (OEA) et la représentante spéciale du secrétaire général des Nation unies.

Lire également: Haïti, un peu plus au bord du précipice

Dans un communiqué samedi, ce «Core Group» a appelé «à la formation d’un gouvernement consensuel et inclusif». «Dans cet objectif, (le Core Group) encourage fortement le premier ministre désigné Ariel Henry à poursuivre la mission qui lui a été confiée de former un tel gouvernement», ont ajouté les ambassadeurs.

Les funérailles de Jovenel Moïse, abattu en pleine nuit le 7 juillet par un commando armé, auront lieu vendredi. Ariel Henry, médecin chirurgien de 71 ans, en est à sa troisième expérience ministérielle. Il a été ministre de l’Intérieur de janvier à septembre 2015, puis ministre des Affaires sociales et du Travail de septembre 2015 à mars 2016. Il fut aussi membre du cabinet du ministre de la Santé publique de juin 2006 à septembre 2008, avant de devenir chef de cabinet de septembre 2008 à octobre 2011.