Maillon incontournable du soutien militaire à l’Ukraine, l’industrie d’armement des Etats-Unis livre ses premiers signes de fébrilité après plus de neuf mois de conflit. Déterminé à soutenir Kiev face à l’invasion russe, le président Joe Biden continue d’assurer que l’appui américain se poursuivra «aussi longtemps que nécessaire». Mais dans le même temps, les stocks d’armes disponibles s’amenuisent, ce qui n’est pas sans effet sur la stratégie et la planification de la défense américaine, ainsi que sur les capacités de production de son industrie d’armement.