La France et l'Inde ont réaffirmé samedi leur volonté de lutter contre le réchauffement climatique après le retrait des Etats-Unis de l'Accord de Paris. En visite à Paris, le premier ministre indien Narendra Modi a même promis de travailler «au-delà de l'accord».

Il s'exprimait après sa rencontre avec le président français Emmanuel Macron autour d'un déjeuner de travail à l'Elysée. «Nous sommes pour cet Accord de Paris et nous allons continuer à cet égard à travailler au delà de cet accord pour que les générations à venir reçoivent quelque chose de bien», a déclaré Narendra Modi.

Lire aussi notre éditorial: Face à Trump, l’Europe comme seule issue

«Il s'agit de notre responsabilité commune de protéger la terre, notre planète mère. Pour moi, pour les Indiens, la protection de l'environnement de notre planète est un article de foi», a-t-il ajouté. Le chef du gouvernement indien s'exprimait en hindi et ses propos étaient traduits en français par un interprète.

Emmanuel Macron en Inde

Pour Emmanuel Macron, l'appui du dirigeant indien renforce son appel mondial à défendre l'Accord de Paris, en dépit de la décision de Donald Trump qui a annoncé jeudi le retrait des Etats-Unis. «Je redis combien notre engagement commun est fort, en particulier sur le sujet climatique», a affirmé Emmanuel Macron.

«Nous sommes l'un et l'autre convaincus que nos deux pays ont beaucoup à faire pour la transition écologique et environnementale et pour la lutte contre le changement climatique», a-t-il encore déclaré. Narendra Modi a fait une étape à Paris au terme d'une tournée européenne, qui l'a conduit en Allemagne, en Espagne et en Russie.

Lire aussi: Six questions pour cerner un monde chauffé à blanc

Emmanuel Macron a ensuite indiqué qu'il se rendrait en Inde cette année pour assister au premier sommet de l'Alliance solaire internationale, qu'il souhaite élargir à de «nombreux autres pays». Cette initiative lancée par Paris et New Delhi dans le cadre de la Cop 21 doit favoriser le développement de l'énergie solaire dans les pays en voie de développement.

Nouvel élan à l'UE

Les deux dirigeants ont également discuté du partenariat stratégique qui lie la France et l'Inde et de coopération en matière de lutte contre le terrorisme. Le chef de l'Etat français a évoqué notamment la lutte contre la diffusion du terrorisme sur internet, un domaine dans lequel les deux pays «travailleront sur des initiatives concrètes que nous prendrons avant la fin de l'année».

Le dirigeant indien a enfin salué avec enthousiasme l'élection d'Emmanuel Macron. «Le fait que vous ayez gagné a encouragé le monde entier», a-t-il lancé. Il a aussi souhaité que soit «donné un nouvel élan» à l'Union européenne, car «une Europe forte et puissante peut assurer un équilibre au niveau international». Narendra Modi a appelé la France à «jouer son rôle» à cet égard.