C’était le 30 janvier 2020. Huit jours après avoir réuni son premier comité d’urgence composé d’experts internationaux, l’Organisation mondiale de la santé qualifiait l’épidémie naissante de Covid-19 de situation d’urgence de santé publique de portée internationale. L’OMS comptabilisait à ce moment 213 morts et 9000 cas positifs en Chine et quatre pays recensaient des cas d’infection. Un an plus tard, le constat laisse songeur: la pandémie de SARS-CoV-2, qui a démarré dans la ville chinoise de Wuhan, a causé 2,18 millions de morts dans le monde et plus de 100 millions de personnes ont contracté le nouveau coronavirus.