Assiste-t-on à une nouvelle étape? Quand l’escalade verbale des leaders occidentaux face à Vladimir Poutine s’accompagne d’une livraison d’armements toujours plus lourds à l’Ukraine, chaque mot a son importance. Mardi, sur la base américaine de Ramstein en Allemagne, le ministre américain de la Défense Lloyd Austin, qui présidait une réunion sécuritaire avec les chefs militaires de plus de 40 pays, a déclaré vouloir «remuer ciel et terre» pour aider Volodymyr Zelensky, en lui fournissant davantage d’armes. Mais ses propos la veille, en Pologne, étaient encore plus puissants.