La chaîne publique n’a pas précisé les noms des personnes interpellées ni leur degré de parenté avec l’ex-président qui a fui le pays pour l’Arabie saoudite vendredi après un mois de révolte populaire sans précédent.

Une enquête va être ouverte pour que ces proches de l’ancien président soient traduits en justice, a-t-on ajouté de même source.

La télévision tunisienne a diffusé des images de très nombreux bijoux, montres et cartes bancaires internationales saisis lors des arrestations dont les circonstances n’ont pas été précisées. Des stylos permettant de tirer des balles réelles ont également été saisis.

Une enquête judiciaire pour «acquisition illégale de biens», «placements financiers illicites à l’étranger» et «exportation illégale de devises» a été ouverte mercredi contre le président déchu Ben Ali et sa famille.

Elle vise nommément l’ancien chef d’Etat, sa femme Leila Trabelsi, «les frères et gendres de Leila Trabelsi, les fils et les filles de ses frères». Le clan Ben Ali-Trabelsi est accusé d’avoir mis en coupe réglée le pays depuis 23 ans.