Publicité

Au Pakistan, des combattants islamistes font exploser les salles de classes de deux écoles pour filles

Deux écoles pour filles du nord-ouest du Pakistan ont été victimes d'attentats dans la nuit de dimanche à lundi. Neuf salles de classes ont explosé sans faire de victime

Des écoliers dans le nord-ouest du Pakistan, décembre 2022. — © ABDUL MAJEED / AFP
Des écoliers dans le nord-ouest du Pakistan, décembre 2022. — © ABDUL MAJEED / AFP

Des combattants islamistes ont fait exploser dans la nuit de dimanche à lundi, les salles de classe vides de deux écoles pour filles du nord-ouest du Pakistan. Aucune victime n’est à déplorer. L’éducation des filles est de longue date rejetée par les groupes armés de la région, dont les talibans pakistanais du Tehreek-e-Taliban Pakistan (TTP), connus pour avoir tiré, en 2012, une balle dans la tête de Malala Yousafzai, prix Nobel 2014 de la paix, parce qu’elle défendait cette cause.

La double attaque a eu lieu dans les villages de Hassu Khel et Gul Mosaki, tous les deux situés dans le district du Waziristan du Nord et à environ 30 km de la frontière avec l’Afghanistan. «Des militants ont placé des engins explosifs improvisés dans deux écoles publiques pour filles, qui ont explosé tard dans la nuit», a indiqué à l’AFP un haut responsable administratif local, Rehan Gul Khattak. Six salles de classe ont été détruites à Hassu Khel et trois autres à Gul Mosaki, a-t-il précisé.

Lire aussi: Christophe Jaffrelot: «L’armée pakistanaise est divisée face à Imran Khan»

Détérioration de la sécurité

«Cela a sûrement été fait par des militants, mais nous ne savons pas encore quel groupe est impliqué», a-t-il ajouté. Un responsable de la police du district, Salim Riaz, a confirmé les incidents en soulignant qu’une «enquête approfondie» avait été ouverte. Le Waziristan du nord est l’une des anciennes zones tribales semi-autonomes du nord-ouest du pays, où l’armée pakistanaise a mené de nombreuses opérations contre les insurgés liés au réseau Al-Qaïda et aux talibans, après l’invasion en 2001 de l’Afghanistan par les Etats-Unis et leurs alliés de l'OTAN.

Le Pakistan est confronté depuis quelques mois, en particulier depuis le retour au pouvoir des talibans à Kaboul en août 2021, à une détérioration de la sécurité, notamment dans les régions frontalières de l’Afghanistan. La plupart des attaques sont menées par le TTP, un groupe distinct des talibans afghans, mais mu par une même idéologie islamiste. Le Pakistan reproche aux talibans afghans de laisser le TTP planifier à partir du sol afghan ses attaques, ce que ceux-ci n’ont cessé de nier.

Lire aussi: Au Pakistan, les stigmates des inondations