Médias

Atanas Tchobanov, le journaliste qui défie le pouvoir bulgare

La justice bulgare demande à Paris d’interroger un journaliste d’investigation. Rédacteur en chef du site Bivol, connu pour ses révélations sur les magouilles de la classe politique locale, Atanas Tchobanov estime qu’il s’agit d’une «mesure de rétorsion»

Le parquet spécialisé bulgare a pour mission d’enquêter sur des crimes lourds comme le terrorisme, la contrebande ou la corruption aux plus hauts échelons de l’Etat. Mais, depuis une semaine, cette institution, dont la seule évocation provoque des sueurs froides chez de nombreux acteurs de la vie politique et économique locale, s’intéresse au rédacteur en chef du site d’investigation Bivol (Le Buffle), Atanas Tchobanov, résidant en France depuis 1990.

Fait sans précédent pour un journaliste, Sofia a adressé aux autorités françaises une «décision d’enquête européenne» – un nouvel instrument dans la coopération judiciaire entre les Vingt-Huit permettant depuis 2017 de «simplifier le travail» des policiers et des magistrats dans les affaires de criminalité transfrontalière et de terrorisme. Paris a 30 jours pour répondre à cette requête qui, si elle est acceptée, ouvre la voie à un interrogatoire par un magistrat français, à des écoutes, des filatures et des saisies.